CulturesTop

Un semis de maïs soigné pour une levée homogène

Coup d’œil sur le maïs

Les choix effectués lors du semis de maïs sont déterminants pour la mise en place de la culture et sa réussite finale.

La densité de plantes à la récolte est la première composante du rendement du maïs. Les conditions de culture et le choix variétal déterminent la densité de semis optimale. Celle-ci sera d’autant plus élevée que le contexte pédoclimatique est favorable, que le cycle de la culture est court et que les variétés sont précoces. 

En cas de stress hydrique marqué, les densités plus élevées sont mal valorisées, mais elles ne pénalisent pas le rendement pour autant. Par contre, si le climat estival est favorable au maïs, des densités trop faibles pénalisent systématiquement le rendement. La perte est alors plus importante que l’économie de semences réalisée à l’implantation. Le choix de la densité se fera donc en fonction de la probabilité de déficit hydrique.

Profondeur de semis : viser 4-5 cm

Afin de garantir une levée rapide et homogène, la semence doit être positionnée dans la terre fine, au contact de l’humidité et dans des conditions d’aération suffisante. Dans les sols de limons, des mottes en surfaces limiteront les risques de battance. Le semis doit être suffisamment profond (≥ 4 à 5 cm) pour limiter les dégâts de gel, d’oiseaux ou de dessèchement du sol. Il ne doit pas être trop profond (au-delà de 6-7 cm) pour limiter l’épuisement des réserves de la graine, réduire la durée de levée et l’exposition aux ravageurs du sol. Pour garantir un semis homogène, il est classiquement recommandé de ne pas dépasser 7-8 km/h avec un semoir conventionnel, en bonnes conditions. En conditions plus difficiles, la vitesse sera réduite, à 5 km/h. En cas d’utilisation d’engrais starter, c’est l’élément phosphore qui, quand il est localisé à proximité de la plante, apporte un supplément de vigueur au départ et un gain de précocité (floraison et récolte). 

Deux types d’engrais starter

L’engrais starter classique, type 18-46, est distribué par le système de fertiliseur du semoir. On cherche à placer l’engrais suffisamment près de la graine pour que les premières racines y trouvent facilement le phosphore, en visant 5 cm sur le côté et 5 cm en dessous de la ligne de semis. Le micro-granulé starter est réparti par le distributeur de micro-granulés insecticide. Dans ce cas, l’engrais est localisé dans la raie de semis, à côté de la semence.

mais-densite-culture-recommandees

Le ressuyage se poursuit
Si les premiers centimètres du sol sèchent, l’humidité reste présente dans le 2e horizon (10-30 cm). Évolution dans deux secteurs.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer