ÉlevageSur abonnement

Ovin : coup de fouet sur l’alimentation énergétique

En 2016, l’absence de la pousse de l’herbe en juillet et août, n’a pas permis d’assurer l’effet flushing, nécessaire entre autres au déclenchement des chaleurs des brebis. Chez certains éleveurs, les périodes de mise bas ont été décalées ; chez d’autres, ce sont les agneaux de printemps qui n’ont pas poussé correctement ; les ventes de septembre-octobre…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer