Côtes d'ArmorÉlevage

Consensus pour une Limousine « facile à élever »

Les responsables du Herd-Book Limousin soulignent le besoin de proposer des reproducteurs adaptés à tous les types de production. Mais la nécessité d’avoir une vache fonctionnelle avec de la finesse d’os est une attente globale.

« L’élaboration d’une nouvelle synthèse raciale continue à être travaillée et débattue au sein de France Limousin Sélection, avec la consultation de tous ses membres : organisations de producteurs, insémination animale et Herd-Book », a déclaré Jean-Marc Alibert, président du Herd-Book limousin, à l’occasion de l’assemblée générale de la structure, le 8 décembre au Pôle de Lanaud.

Finesse d’os en ligne de mire

Le président souligne que la plus grande difficulté « va sans aucun doute être le besoin d’avoir des types morphologiques très différents pour répondre à tous les types de production de la race. » Mais les producteurs vont se retrouver sur un point : « La nécessité d’avoir une vache fonctionnelle, toujours plus facile à élever, à l’heure où la taille des troupeaux ne cesse d’augmenter, afin de maintenir un revenu décent. » Les éleveurs et la filière sont en attente de « vaches fines d’os, garanties de vêlage facile et de rendement pour les carcasses, ayant de bonnes ouvertures pelviennes, des mamelles fonctionnelles, et des onglons sains ne demandant pas d’intervention. »

Sur la campagne 2015/16, le nombre d’adhérents au Herd-Book, à 1 510, est en baisse de 2 %, principalement à cause du non-remplacement de la population des éleveurs. Par contre, du fait de l’augmentation de la taille des troupeaux, le nombre de vaches cotisantes augmente (74 100 en 2015/16). Le nombre de femelles certifiées s’accroît encore, de 3,6 % (19 820). La certification des mâles progresse plus fortement que prévu, et le taux de pointage reste stable.

632 veaux entrés à la station de Lanaud

Après 654 en 2014-2015, 632 veaux sont entrés à la station nationale de qualification de Lanaud sur la campagne, dont 40 % proviennent de la région Limousin. Au total, 245 veaux sont ressortis qualifiés « Espoir » et 246 « Reproducteur Jeune » (RJ). À noter que 42 veaux entrés à la station de Lanaud ont été évalués à la station de contrôle individuel de Moussours dans le cadre du schéma de sélection des taureaux d’IA. « Sur la campagne, 75 % des veaux Espoirs se sont vendus le jour de leur mise en vente à 2 955 € de moyenne, et 97 % à une moyenne de 4 737 € chez les RJ. Si on compte les veaux vendus dans les jours qui suivent, on arrive à 88 % pour les Espoirs et 100 % pour les RJ. Au total, 72 veaux sont partis à l’export », chiffrent les responsables du Herd-Book.

La SCEA Chapelain-Avril (22) à nouveau distinguée
Le Challenge génétique FLS (France Limousin Sélection) a pour objectif de mettre en avant les adhérents du Herd-Book Limousin les mieux classés sur la valeur génétique de leur troupeau, leur niveau d’utilisation des produits du programme de sélection et leur implication dans la création du progrès génétique. Sur la 1re marche du podium, on retrouve cette année encore la SCEA Chapelain-Avril de Lamballe (22) qui se distingue par des IVmat de 106,3 pour les mères et 112,7 pour les pères, une utilisation de l’IA à 38 %, des pères qualifiés à 91 %, 5 taureaux qualifiés RJ et 3 qualifiés Espoir. Parmi les autres bretons, le Gaec Even (29) arrive en 5e position et le Gaec du Breuil Saint-Maurice (22) en 6e place.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer