Viande bovine : Un système performant après 10 ans d’élevage

Sylvain Boschat recherche un troupeau économiquement performant, avec des facilités de vêlage, du lait et de la docilité. - Illustration Viande bovine : Un système performant après 10 ans d’élevage
Sylvain Boschat recherche un troupeau économiquement performant, avec des facilités de vêlage, du lait et de la docilité.

Parti de rien, Sylvain Boschat élève aujourd’hui 40 mères limousines plus la suite en Centre- Bretagne. L’alimentation et la génétique sont deux volets surveillés de très près par l’éleveur. Quand Sylvain Boschat s’est installé en production bovine à Saint-Gelven (22) en avril 2006, il n’y avait pas de vaches, les bâtiments étaient quasi inexistants et les parcelles en friches. Dix ans après, l’éleveur a fait du chemin et travaille aujourd’hui dans un système performant comptant 55 vêlages. 100 % d’insémination « À la base, j’ai repris une trentaine de femelles provenant du troupeau suivi et calme de Monique Jannès, à Saint-Évarzec (29). L’éleveuse faisait déjà beaucoup d’IA, j’ai poursuivi et continué à sélectionner, notamment sur le lait, la docilité et la mixité viande. Le troupeau est inscrit au herd-book. L’index de valeur maternelle (Ivmat) est de 107 », souligne Sylvain Boschat. Épaulé dans ses choix par un conseiller de l’UALC, l’éleveur réalise 100 % d’IA, avec un IVV de 367 jours. Un taureau souffleur l’aide pour la détection des chaleurs. « C’est un gain de temps considérable. » Le producteur vend une dizaine de mâles et quelques femelles pour la reproduction chaque année. « Pour que les acheteurs aient le choix, j’utilise 18 à 20 taureaux d’IA différents, avec des accouplements au cas par cas. » Les autres mâles sont vendus en broutards, à 9 mois environ et 380 kg en moyenne. En 2016, l’élevage a été récompensé du premier prix de vente de broutards de race limousine à Guerlesquin. [caption id=”attachment_23745″ align=”aligncenter” width=”800″] Les veaux sont bloqués tous les matins quand les vaches mangent au cornadis. L’objectif est de les empêcher de « voler » le lait d’une autre vache que leur mère, et ainsi obtenir un contrôle de performance au plus juste. Ils sont tous pesés à la…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article