CulturesMachinisme et équipements

Le Claydon Terrastar pour déchaumer à la bêche roulante

Un nouveau déchaumeur, intermédiaire entre les matériels classiques à disques ou à dents, a réalisé une démonstration à Plozévet (29). Une première en Bretagne.

Pour réaliser un déchaumage de qualité après moisson, place aux techniques simples et efficaces. « L’utilisation d’un cover-crop est très répandue. Simples, ces outils sont toutefois peu maniables et leur réglage peut s’avérer délicat. Pour cela, le timon de l’outil doit être parfaitement horizontal », conseille Alain Laurec, directeur de la fédération départementale des Cuma du Finistère qui a organisé une démonstration de déchaumage après céréales.

Développés ces dernières années, les déchaumeurs à disques indépendants sont « plus chers en entretien. Il faut travailler vite pour un résultat satisfaisant, engendrant alors une usure plus rapide. Il ne faut pas oublier que l’usure est égale au carré de la vitesse d’avancement », prévient-il. Du côté des outils à dents, la société Claydon a présenté le Terrastar, bêche roulante de grande largeur, et pour la première fois en démonstration dans la région.

Deux passages sont nécessaires pour une bonne efficacité de l’outil.
Deux passages sont nécessaires pour une bonne efficacité de l’outil.

Pour toutes cultures

« Le Terrastar est utilisable pour toutes les cultures. Employé en outil de déchaumage, il présente de nombreux avantages par rapport à un outil à disques », introduit Sébastien Ameline, représentant la société britannique Claydon. Constitué de dents disposées en étoile, l’appareil travaille sur 6,40 m de largeur et doit être tracté à une vitesse entre 12 et 15 km/h pour engendrer un bon flux de terre. Les 4 paliers supportent les 17 éléments, soit au total 68 étoiles constituées de 4 dents. Ces dernières sont actionnées en avançant dans la parcelle, à la manière d’une hélice. « Le premier passage déchausse les chaumes de céréales et effectue un tri mécanique des plantules. Ces adventices, mises à l’air libre, meurent en conditions sèches », explique t-il.

Réglage facile

Le Terrastar réalise également un faux semis en permettant la germination des mauvaises herbes au premier passage, pour être détruites lors du second passage. « La herse optionnelle peut être enlevée dans un premier temps, pour être plus efficace et niveler le terrain dans un second temps. La masse de l’ensemble, de 1,7 t, combinée à la forme des hélices, fait pénétrer facilement les dents dans le sol. Le réglage se fait simplement par la roue de jauge qui positionne le Terrastar de manière horizontale ».

L’outil peut également servir à réchauffer les sols argileux au printemps, tout en le drainant, car les bêches, d’un diamètre de 200 mm, poinçonnent le fond du lit de semence sans lissage, pour un effet « boîte d’œuf ». Travaillant à une profondeur maximale de 8 cm, le montant de cette bêche roulante s’élève à 19 500 € hors taxes, herse comprise. Du côté du rendement, l’appareil peut déchaumer 90 ha sur une journée de 10 heures de travail.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer