Découvertes

Andel fête les belles plantes

Le Marché aux plantes à Andel (22) est un lieu privilégié pour découvrir le travail de pépiniéristes reconnus. Cette année, la rose est à l’honneur.

Le troisième week-end de mars, Andel (22) organise son marché régional aux plantes pour fêter le retour du printemps. Un rendez-vous incontournable pour les pépiniéristes professionnels qui s’installent sur 800 m linéaires au cœur du village afin de présenter leurs productions. Incontournable également pour « les collectionneurs de plantes et les passionnés de jardinage », mais aussi pour les amateurs qui s’intéressent « à l’embellissement et au fleurissement ».

Pépinières choisies pour leur intérêt botanique

Dimanche 20 mars, 45 producteurs « triés sur le volet pour leur savoir-faire et l’intérêt botanique de leur proposition » seront accueillis à Andel. Surtout des régionaux de l’étape, mais aussi quelques-uns de Normandie, des Pays de la Loire et même de l’île de Ré.

« A l’époque, l’animation avait été lancée avec une quinzaine d’exposants pour soutenir les pépiniéristes et horticulteurs du coin, mais aussi pour faire marcher les commerces locaux ce jour-là », explique Daniel Donet, du Comité des fêtes de la commune, qui organise cette 17e édition. « Depuis sept ou huit ans, ce sont entre 8 000 et 10 000 personnes à chaque fois qui se déplacent des départements bretons, mais aussi des régions voisines… »

Il faut dire que le marché rassemble le gratin de ce petit univers. Jean-Claude Urvoy, pépiniériste aujourd’hui à la retraite, initiateur et garant de la qualité et de la renommée de ce Marché aux plantes, voulant continuer à mettre en valeur « ce métier en voie de disparition, ces agriculteurs sans aides, qui font, depuis toujours de la vente directe… Cette belle profession qui a perdu 37 % de ses représentants entre 2007 et 2013. »

Plantes vivaces,arbres et arbustes

Comme chaque année, « mais avec toujours des nouveautés », il garantit aux collectionneurs de végétaux l’opportunité de dénicher « des plantes rares et méconnues ». Il promet aux jardiniers experts ou en herbe « l’accès aux conseils, trucs, astuces, techniques et connaissances horticoles, florales, ornementales, de professionnels passionnés et surtout spécialistes dans leur domaine ». Et à ceux qui veulent marquer le coup d’une naissance, « un bel arbre à regarder grandir ou peut-être une variété de fleur au prénom de l’enfant ».

Parmi les exposants invités, jean-Claude Urvoy ne manque pas d’exemples pour illustrer son propos. Comme David Lawson, de Barnhaven Primroses à Plestin-Les-Grèves (22), « l’un des meilleurs en Europe sur le créneau de la primevère qui propose des plantes mais aussi des graines. » Ou encore, pour la première fois à Andel, Ronan Garin des Hortensias du Haut-Bois à Taupont (56) « et sa collection unique en France de 700 taxons d’hortensias… »

Il cite aussi les Jardins d’écoute s’il pleut, expert en fougères, venu de Vendée ; les plantes carnivores et les bons conseils de Carniflore à Pouldreuzic (29) ; Stéphane Bellec de Berné (56) qui possède plus de 1 000 variétés de plantes grasses et de rocaille « qu’il sème, sélectionne et hybride pour proposer ses propres créations… » ; ou bien Joseph Le Cam de Saint-Adrien (22), « spécialiste reconnu d’arbres et arbustes, notamment des chênes et eucalyptus ».

Une offre exhaustive

Plantes aromatiques ou médicinales, à vocation culinaire ou grimpantes, exotiques, aquatiques ou de terrain frais… Bulbes, oignons, graminées ornementales, osiers, arbustes à fleurs de bord de mer, cactus… Andel propose une offre extrêmement riche de « passionnés qui sèment la biodiversité  dans leurs jardins et pépinières tout au long de l’année ». Ces plantes, « qui s’adaptent parfaitement aux sol et climat bretons », s’y négocient dans une fourchette de 3 à 300 €. « Les vivaces et les plantes grasses en godet coûtent généralement 3 ou 4 €. Un arbuste autour de 15 €. Ensuite, les prix peuvent monter avec la rareté, la difficulté à démultiplier certaines espèces. Ce sont souvent des plantes qu’on ne peut pas trouver dans les jardineries. »

Arven, un expert venu du Finistère

Sans oublier les pépinières Arven de Poullan-sur-Mer (29) : « Une entreprise familiale qui multiplie tout ce qu’elle commercialise à partir d’une collection véritablement unique de plantes du monde entier. Arven collabore avec le Conservatoire national de Brest et draine beaucoup de monde puisque Andel est une des deux seules expositions auxquelles elle participe chaque année. » En fait, Jean-Claude Urvoy aurait envie de citer toute la liste de ses collègues présents. Lui-même aura son traditionnel stand, « probablement pour la dernière fois », précise-t-il un peu nostalgique, présentant ses espèces d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer