Côtes d'ArmorPolitique et Syndicalisme

Lidl joue la transparence avec les éleveurs

Suite au blocage de 2 jours du magasin Lidl de Guingamp, le directeur de Lidl France, Michel Biéro, a accepté le dialogue avec les éleveurs, par visioconférence le 10 février. Le directeur de l’enseigne a démontré les actions mises en place par Lidl depuis juin 2015, pour soutenir les différentes filières d’élevage.

Pour le lait : les prix ont été maintenus pendant 7 mois (jusqu’en janvier). La chaine a pu observer, malgré ses efforts, que les éleveurs n’ont pas été concernés par une augmentation du prix de leurs produits. Il est donc clair que les industriels n’ont aucunement respecté les engagements, et ont donc bénéficié des efforts de Lidl. C’est notamment le cas de l’industriel Lactalis. Par ailleurs, le lait de consommation vendu par l’enseigne provient de France à 100% depuis aout 2015, ce qui montre bien son engagement.

Pour le porc et le bœuf : les prix, liés aux engagements de cet été, sont toujours d’actualité. Mais toujours pas de répercussions sur les prix payés aux producteurs de viande. Nous en arrivons à la même conclusion : les industriels refusent de faire les efforts demandés, et le groupe Bigard est le principal responsable, d’après le directeur de Lidl.

Les engagements de Lidl à venir

Pour le lait : Lidl s’engage à augmenter les produits d’origine France dans ses rayons (fromages, beurre etc…). Pour le bœuf : 98% de la viande fraîche proviendra de France à compter de mars 2016 (les 2% en provenance UE seront uniquement les bavettes). Pour la volaille : l’ambition est de passer de 58 à 80% de viande française, avec un engagement de développement des produits Label Rouge

Enfin, pour la viande porcine : comme pour le bœuf, 98% de la viande fraîche sera française (2% en provenance de l’UE seront les filets mignons). Un accord tripartite avec 150 éleveurs de porcs de l’Ouest sera signé fin février, pour garantir un prix payé au producteur sur 12 mois, qu’importe le cours du porc. D’autres accords auront lieu dans le Nord de la France et dans le Sud-Ouest au cours de l’année.

Compte tenu des engagements de Lidl France, les éleveurs ont levé le barrage hier en fin de journée. Des négociations sur les engagements de Système U et Intermarché sont actuellement en cours. Que font les autres enseignes ?

Source FDSEA 22

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer