MorbihanPolitique et Syndicalisme

Rés’agri apporte de la plus-value aux agriculteurs

Si ses groupes techniques ou thématiques sont reconnus par la base, le réseau Rés’agri (ex GVA) entend promouvoir sa nouvelle identité auprès des partenaires, sur l’ensemble du territoire.

« Nous devons poursuivre la consolidation de notre réseau professionnel autour de quatre axes prioritaires », indiquait Nicole Le Peih, lors de l’AG de Rés’agri 56, mardi dernier à Pontivy. « La structure est aujourd’hui portée par une cinquantaine de responsables locaux qui investissent du temps et de l’énergie au service des agriculteurs. Ces responsables sont les chevilles ouvrières d’un réseau qui leur doit appui, formation et accompagnement dans les défis qu’ils ont à relever ». Autrement dit, ils doivent être formés à prendre la parole en public, à cultiver des partenariats, à recruter des adhérents et à poursuivre l’adaptation du réseau. Rés’agri souhaite également renforcer les groupes techniques et thématiques pour former les adhérents et les encourager à progresser dans leur métier, innover et anticiper les évolutions à venir (robotisation, nouvelles technologies…).

La plus belle photo  à Cassandra Poirel  et Lisa Eudes Rés'agri organisait un concours photo au salon Ohhh la vache
La plus belle photo à Cassandra Poirel et Lisa Eudes Rés’agri organisait un concours photo au salon Ohhh la vache, avec les établissements agricoles partenaires du salon. 60 clichés sur le thème « vivre ensemble » ont été présentés à un jury de professionnels. Les trois premiers prix ont été décernés lors de l’AG de Rés’agri, mardi dernier, à Pontivy.
1er prix (doté de 500 €) : Cassandra Poirel et Lisa Eudes, de la MFR de Questembert (au centre),
2e prix (doté de 300 €) : Lucie Gentilhomme, du lycée La Touche, à Ploërmel,
3e prix (doté de 150 €) : Laura Casseron, de la MFR de Questembert.

La promotion de la nouvelle identité est un autre axe de travail. « Il faut rendre visible les actions collectives et communiquer sur la plus-value qu’elles apportent aux agriculteurs et au territoire ». En étant acteur, par exemple, lors des évènements départementaux tels qu’Ohhh la vache, à Pontivy.

Recruter

Le renouvellement des responsables et le recrutement de jeunes adhérents représentent le quatrième axe à développer. « Donner envie de venir, donner envie de rester et donner envie de s’impliquer ». Les projets de parrainage ou de marrainage permettent à des jeunes qui ne sont pas issus du monde agricole d’avoir des conseils, une écoute, de la part d’agriculteurs expérimentés. « Être là pour répondre à leurs questions et attirer, par exemple, leur attention sur les aspects relationnels à bien caler au moment de l’installation (relations entre associés, avec les cédants…) qui sont trop souvent négligés ». Bernard Laurent

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer