Découvertes

Ferme pédagogique du Botrai : l’agriculture en 35 photos

Lamballe Communauté inaugure sur sa ferme pédagogique du Botrai une série de 35 images pour plonger le visiteur au cœur des « élevages en vrai ».

La ferme pédagogique du Botrai à Saint-Trimoël (22) est propriété de Lamballe Communauté depuis le 1er Janvier 2013. « Parallèlement au côté pédagogique et ludique du lieu avec ses animaux à titre récréatif , les élus ont vu l’intérêt de s’appuyer sur un tel site pour participer à expliquer l’histoire de notre petite région où l’agriculture et l’agro-alimentaire ont toujours joué un rôle primordial dans la dynamique économique », explique Loïc Cauret, président de Lamballe Comunauté. Cette année, les responsables ont ainsi décidé de « faire le lien avec les véritables lieux de production agricole par l’intermédiaire d’une exposition photographique grand format installée tout le long du parcours du Botrai. » Ils ont ainsi engagé Sacha Drouart, photographe spécialisé depuis peu en agriculture et agro-alimentaire, déjà connu dans le secteur pour son travail médiatisé de portraits des salariés de la Cooperl. Cette fois-ci, la commande consistait à « shooter différentes scènes de vie de l’éleveur dans son quotidien. »

Poser pour attirer l’attention sur le métier

Sept élevages ont ainsi été choisis notamment sur des critères en lien avec la politique de bassin versant conduite sur le territoire pour accueillir « l’artiste » : troupeau laitier à Saint-Glen, atelier porcin à Landéhen, poules pondeuses à Hénansal, élevage allaitant à Andel, lait et porcs sur paille à Meslin, volailles de chair à Bréhand et enfin entreprise de travaux forestiers avec chevaux de trait à Lamballe. Devant l’objectif, les agriculteurs se sont livrés sans tabous « pour montrer ce que le grand public n’a plus l’occasion de voir du fait des contraintes d’accueil dans les élevages aujourd’hui. » Pierre-Yves Ollivier, éleveur de poulets de chair, a apprécié de poser pour cette collecte d’images qu’il a aussi pris comme une occasion d’interpeller. « Je voulais montrer qu’il y avait de l’avenir dans l’agriculture. C’est aussi une manière d’attirer l’attention et de rappeler au monde, rural et urbain, et aux pouvoirs publics l’importance de l’élevage dans notre économie et la nécessité de soutenir nos démarches d’installation comme de restructuration. »

Cinq fermes à visiter cet été

Lamballe communauté propose cet été cinq visites d’exploitations au grand public : le 10 juillet, en volaille chair, chez Pierre-Yves Olivier à Bréhand ; le 23 juillet, en pondeuses, chez Didier Carfantan à Hénansal ; le 24 juillet, en production laitière, chez Nicolas Morfouasse à Maroué ; le 4 août, en élevage allaitant, chez Didier et Adeline Yon à Trébry ; le 14 août, en élevage porcin, Emmanuel Lemercier à Saint-Aaron. Par petits groupes de 5 à 25 personnes, sur inscription. Info et réservation : 02 96 50 59 32.

Deux vêlages sous les yeux du photographe

Jean-Luc Mahé, producteur de lait, ajoute pour sa part : « Au Gaec, nous avons tout de suite accepté ce projet. Nous sommes fiers d’avoir un superbe métier. Alors, c’est génial de pouvoir l’exposer. Le photographe nous a suivis dans notre quotidien avec son regard neuf et nous avons pris un malin plaisir à tout lui expliquer. Il a d’ailleurs eu de la chance en assistant à deux vêlages ce jour-là. C’est bien que Lamballe communauté ait permis ce coup de projecteur sur les exploitations qui sont le poumon de la campagne. J’espère que l’expo pourra ensuite être déplacée ailleurs, en ville par exemple, car nous avons besoin de susciter des vocations. »

Mettre les pieds dans le plat pour susciter le débat

Le résultat final est une série de 35 photos en format 60 x 80 cm qui jalonnent le parcours du Botrai. Des images magnifiques, à l’esthétique soignée, fortes et réalistes. Alors que le monde agricole est devenu peu à peu extrêmement prudent dans sa communication vers l’extérieur, les images de Sacha choisies par les agriculteurs notamment, cinq par exploitation parmi les centaines de clichés réalisés sur chaque site, n’hésitent pas à mettre les pieds dans le plat pour susciter le débat. Poules pondeuses en cage, injection de fer à un porcelet pour lutter contre les carences, instantané de vêlage qui renvoie souvent une émotion très forte pour un public non initié… L’expo dit la vérité sur les pratiques des élevages productifs mais aussi sur la relation forte qui lie l’éleveur à ses animaux, la passion qui anime chaque professionnel. Et preuve du décalage entre le grand public, même rural, qui s’est éloigné de ses racines paysannes et donc de la nécessité de ce type de travail de communication soignée pour provoquer le dialogue et l’échange, cette question d’un enfant devant la photo de vêlage : « Mais pourquoi ils ont mis un sac plastique autour du petit veau ? » Car c’est vrai, les privilégiés qui voient ou ont vu les poches placentaires d’un bovin ne sont plus très nombreux, surtout chez les jeunes. Et devant l’image d’un cochon qui bave, un autre petit visiteur imaginait que c’était « du dentifrice parce que l’éleveur lui avait brossé les dents… » Il était temps de montrer l’agriculture en vrai, telle qu’elle se pratique, et de remonter le fil de l’assiette à la cantine jusqu’aux fermes d’origine. A découvrir. Toma Dagorn

Site du photographe Sacha Drouart : www.lescouleursdesacha.com

Infos pratiques  : Animaux de la ferme, habitants de la mare, mystères de la haie… Le site du Botrai est doté d’un parc animalier de 6 ha qui accueille scolaires, personnes présentant une déficience physique ou mentale, centres de loisirs, familles et groupes. « Soit environ 6 000 visiteurs par an. » Le site est ouvert du 1er avril au 31 octobre 2014. Tous les jours en juillet et août… Contact : 02 96 42 66 23 ou sur www.lamballe-communaute.com

Mots-clés
Bouton retour en haut de la page
Fermer