CulturesProductions Agricoles

Estimer l’azote absorbé avant l’hiver

C’est le moment d’estimer la biomasse d’entrée hiver sur les gros colza afin de pouvoir calculer les besoins azotées du colza en sortie d’hiver.

Si la baisse des températures actuelles a ralenti la croissance des colzas, l’automne doux a permis à la plupart des parcelles d’obtenir un stade de 6-8 feuilles voire de dépasser les 8 feuilles. Il existe tout de même une grande variabilité selon les dates de levée avec des biomasses pouvant aller de 0,5 à plus de 2 kg/ha voire plus en cas d’apports de matières organiques.

Une double pesée pour les gros colzas

Les gros colzas sont plus sensibles aux pertes de feuilles accidentelles durant l’hiver, sous l’effet du gel, en l’absence de couverture neigeuse. L’azote de ces feuilles gelées n’est pas complètement perdu puisque l’on considère que 50 % sera récupéré par les plantes au printemps, induisant une économie sur la fertilisation à apporter. Mais cette dernière ne peut être réalisée qu’en effectuant deux pesées : une à l’entrée de l’hiver, suivie d’une autre à la sortie de l’hiver, en février. Il convient alors, avec ces deux mesures, de faire la moyenne de biomasse si la seconde pesée est inférieure à celle de l’entrée d’hiver. Dans le cas où la pesée sortie hiver est supérieure, le calcul de dose d’azote se réalise à partir de cette donnée.

Différentes pesées possibles

Pour estimer une biomasse entrée hiver, la pesée de la matière verte du colza sur fait sur une ou deux surfaces de 1 m², dans une une zone homogène de la parcelle. Les plantes, sèches si possible, sont coupées au ras du collet puis pesées. Cette méthode est simple à mettre en œuvre. On retient ainsi le poids moyen de biomasse aérienne au m². Sur le site internet du Cetiom, une réglette colza gratuite donne directement la quantité d’azote absorbé par votre colza.

Mise au point par Yara en collaboration avec le Cetiom, Image IT est une application smartphone qui estime la matière verte aérienne. Elle en déduit la quantité d’azote absorbé par le colza, à l’entrée et à la sortie de l’hiver, à partir de photos. Elle est utilisable pour un taux de couverture du sol par le colza allant jusqu’à 80 %. Cette application est gratuite pour les 5 premières estimations.

Il est également possible d’obtenir les informations sur les biomasses entrée et sortie hiver ainsi que sur les doses d’azote via un conseil satellite. Le plus répandu est celui développé par Astrium (Farmstar). Les photos prises à l’entrée et à la sortie de l’hiver permettent, comme les pesées, d’estimer la biomasse aérienne produite et donc la quantité d’azote déjà absorbée par la culture. Cette technique offre en plus une vision de l’hétérogénéité au sein même de la parcelle et permet ainsi un pilotage plus fin de la fertilisation azotée. Carole David

Plus d’information : www.cetiom.fr

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer