Dossier technique

Un peu de kiné pour soigner les veaux bouletés 

L’ostéopathe Angélique Bloino enseigne aux éleveurs des gestes simples pour accélérer la guérison des veaux atteints de bouleture.

18772 hr - Illustration Un peu de kiné pour soigner les veaux bouletés 
Angélique Bloino montre comment tenir le membre pour effectuer les mouvements.

« La bouleture du veau est une malformation congénitale en lien avec une anomalie de croissance des tendons fléchisseurs du pied. Elle touche davantage les antérieurs que les postérieurs », explique Angélique Bloino. L’ostéopathe précise que le problème peut être causé par un manque de place ou une malposition in utero par exemple lors de la gestation d’une génisse au gabarit plus réduit. « À la naissance, les tendons sont trop courts pour que l’animal puisse poser son pied à plat. Du coup, il le pose sur la pince et même, dans les cas extrêmes, en face dorsale du sabot voire du boulet… » Une situation handicapante : le veau peut avoir des difficultés à se mettre debout les premiers jours. « En général, cela peut se rétablir tout seul en 10 à 20 jours. Mais en attendant, certains animaux s’abîment les boulets et les genoux… » Deux séances de trois minutes par jour Pour réduire ce temps de récupération, la spécialiste recommande d’avoir recours à des mouvements de kinésithérapie. « En cinq minutes, je montre aux éleveurs comment faire. C’est simple, ils comprennent tout de suite. Ensuite, tout au long de leur carrière, ils seront autonomes pour le réaliser chez eux. » Il s’agit de mouvements d’ouverture du boulet et du pied qui sont rétractés. « Sans forcer, on ouvre en allant au bout du mouvement puis on relâche. Et on répète », détaille l’ostéopathe qui recommande une ou deux séances de 3 minutes par jour. « En complément, on peut aussi masser les tendons fléchisseurs pour les décontracter encore plus. » Ces soins favorisent l’allongement progressif des tendons en adéquation avec la taille du membre. « L’objectif est d’obtenir un posé normal, à plat, du pied. Grâce à cette prise en charge, un veau bouleté peut se remettre sous huit jours environ. » Enfin, si vraiment l’animal conserve une posture accentuée avec la…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article