Economie, marchés et gestion

Des experts retraités au service des pays émergents

L’association AVe (Association des volontaires experts) s’est réunie le mardi 31 mai à Rennes à l’occasion de son 10e anniversaire.

L’objectif de AVe est de transférer les compétences de ses experts dans des pays en voie de développement. L’association répond en effet aux besoins d’expertise de PME (Petite et moyenne entreprise) dans les secteurs de l’industrie et de l’agriculture. Elle travaille également aux côtés d’acteurs de la coopération internationale comme des ONG. Créée en 2012, la structure est aujourd’hui composée de 15 personnes retraitées bénévoles. Toutes sont désireuses de mettre à profit leurs compétences acquises pendant leurs carrières : gestion, comptabilité, qualité ou encore production animale ou végétale. « En 10  ans, nous avons effectué 125 missions dans dix pays différents », annonce Louis Jestin, président d’AVe. La plupart de ces déplacements sont faits en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Chine. « 70 % de nos missions concernent le secteur agricole et englobent l’élevage, les cultures, le maraîchage mais également le machinisme et les bâtiments ».

Des projets agricoles en Afrique

« Au Bénin, nous avons participé à la mise en place d’une coopérative de maraîchères », raconte Louis Jestin. « Au départ, ces femmes restaient chez elles et n’avaient pas de revenus. Elles peuvent désormais suivre leur comptabilité, leurs ventes et dégager de l’argent de leur travail ». La parcelle de 2 ha sur laquelle elles cultivent les légumes selon des pratiques agroécologiques est également exploitée à l’heure actuelle à presque 100 %, contre 20 % avant l’intervention d’AVe. Au Sénégal, les bénévoles ont travaillé avec une laiterie pour augmenter sa production. Un des leviers actionnés a été de revoir la ration des vaches. « Cela a permis de doubler la production des animaux », précise Louis Jestin.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer