L’agriculture remplira plusieurs fonctions

Bruno Parmentier dresse un tableau en faveur de la production agricole française qui pourra répondre à un besoin alimentaire mondial grandissant. « En 1945, 8 millions de paysans ne nourrissaient pas les 45 millions de Français. Aujourd’hui, ½ million d’agriculteurs nourrissent bien plus que les 67 millions d’habitants, chacun nourrit plus de 100 personnes. On a augmenté la production sans augmenter les surfaces cultivées », commence Bruno Parmentier, lors de l’assemblée générale de Rés’Agri Morlaix. Invité à présenter sa vision de l’agriculture, le conférencier a donné des pistes de réflexion dans une conjoncture marquée par des tensions internationales, un changement climatique et des contraintes environnementales grandissantes. L’Europe, un îlot spécifique Le conflit entre l’Ukraine et la Russie s’est invité à la soirée d’échanges. « Quand les militaires font la guerre, les paysans font la paix ». Bruno Parmentier estime qu’il faudrait augmenter de 70 % la production mondiale de nourriture pour apaiser les tensions et pour que tout le monde puisse manger à sa faim d’ici à 2050. « L’Europe est un îlot spécifique, capable d’investir dans une agriculture et une alimentation premium. L’Asie devra multiplier sa production par 2,34, mais avec peu de réserves de terre et des rendements en céréales qui stagnent à 75 quintaux depuis 30 ans ». À cela s’ajoute un climat changeant, où certaines régions seront confrontées à des sécheresses fréquentes. Mais le nord-ouest de la France semble être plus résilient face aux changements du climat, il faudra « cultiver nos engrais et nos herbicides et élever nos insecticides », préconise le conférencier en abordant le sujet de la couverture permanente des sols ou de la biodiversité qui favorise l’action de la faune auxiliaire. À terme, l’agriculture remplira plusieurs fonctions : celle de nourrir l’humanité, celle de « refroidir la planète et de produire de l’énergie ». Bruno Parmentier invite à des diversifications, qui passent par « la production d’algues, l’aquaponie…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article