Ille-et-Vilaine

En Ille-et-Vilaine, 27% d’exploitations en moins sur 10 ans

Selon le dernier recensement, le nombre d’exploitations agricoles en Ille-et-Vilaine est de 6 998 en 2020, soit une chute de 27 % sur 10 ans, la plus accentuée en Bretagne. Les Côtes d’Armor comptent 7 313 fermes en 2020 (- 23 %), le Finistère 6 266 (- 20 %) et le Morbihan 5 758 (- 24 %). L’Ille-et-Vilaine totalise par ailleurs 10 094 chefs d’exploitation, coexploitants et associés actifs, en baisse de 24 %. Un nombre qui reste équivalent aux Côtes d’Armor alors que le Finistère en compte 8 388 (- 20,3 %) et le Morbihan, 7 819 (- 22 %). La part de femmes est la plus importante à la tête des exploitations bretilliennes (28 %).

Toujours dans le département, le nombre d’ETP (équivalents temps plein) travaillant dans l’agriculture chute de 12 % pour atteindre 12 639 en 2020. La part des exploitations en agriculture biologique est de 11,6 %, en hausse de 8 % sur 10 ans. La SAU totale de 440 461 ha perd un peu plus d’espace qu’ailleurs en Bretagne (-1,3 %). Le cheptel total baisse de 2,8 %, c’est un peu plus qu’en Côtes d’Armor (- 2,4 %) mais moins que pour le Morbihan (- 4,5 %) et le Finistère (- 11,6 %).

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer