Politique et SyndicalismeSur abonnementTop

Égalim, une trappe à importations ?

La loi Égalim n’a pas donné les résultats escomptés. À peine conçue, sa petite sœur Égalim 2 est déjà critiquée par des spécialistes des marchés. La nouvelle loi prévoit de généraliser les contrats écrits entre l’agriculteur et le premier acheteur en tenant compte des coûts de production. Et, surtout, de rendre non négociable la part…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer