En brefPolitique et Syndicalisme

60 fois plus cher

L’association « Vivre, décider et travailler en Bretagne » crie à la gabegie dans un communiqué. « Alors que six personnes subissent des saisies administratives à hauteur de 522 000 euros de façon solidaire sur leur compte bancaire ou leur salaire pour la reconstruction du portique écotaxe de Guiclan qui ne verra jamais le jour, l’Etat a mis aux enchères des portiques écotaxe pour 100€ la tonne soit un lot pour 900€ et l’autre pour 650€.
Ils sont partis respectivement à 8 400 € et à 8 500 € le 23 novembre dernier », dénoncent collectivement les responsables qui parlent « d’acharnement complétement disproportionné de l’Etat contre des lampistes dont le seul tort a été de dénoncer en 2013 l’injustice de cet impôt qui allait mettre encore plus à mal l’économie bretonne est absurde et scandaleux ». L’association évoque « un nouveau coup de poignard à l’encontre de ces besogneux qui ne demandent qu’à travailler et vivre au pays ».

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer