Machinisme et équipements

Connexion avec la météo pour plus de précision

Sylvain Pradeaux informatise et enregistre petit à petit toutes les données des interventions sur son élevage et ses cultures.

Dans une exploitation entourée par 10 ha de bois, « on peut être surpris par des rafales de vent quand on sort dans les parcelles », explique Sylvain Pradeaux, agriculteur à Pipriac (35). Si à l’heure d’aujourd’hui, il délègue les activités de pulvérisation, il envisage de s’équiper prochainement d’un automoteur.
Il travaille depuis quelque temps avec l’outil d’aide à la décision Xario pour le suivi des maladies des céréales. Il vient d’y coupler une station météo qui lui précise « le vent, les rafales, les pluies… permettant de déclencher les interventions de traitement dans les conditions optimales. » Cette station Météus, équipée d’un anémomètre, un hygromètre et d’un thermomètre représente un investissement de 1 600 €.

« J’ai un tableau sur mon téléphone où je note toutes les informations à chaque traitement. Et avec le réseau de stations, le radar annonce la pluie 3 heures avant qu’elle n’arrive… », décrit-il.
« Tous ces OAD sont des investissements, mais intéressants d’un point de vue économique pour limiter les intrants (engrais et phytosanitaires). Mais ils ont également leur intérêt sur le plan de la main-d’œuvre. Avec la robotisation, la modulation de dose, etc., l’informatique attire. Et devrait attirer les jeunes dans nos exploitations. Cela permet de casser l’image vieillissante de l’agriculture et rend intéressant notre métier au quotidien », plaide le producteur porcin. Prochainement, avec la rénovation de son élevage, toutes les données des 3 sites d’élevage et le suivi des cultures sur 180 ha seront connectés et accessibles pour les 3,5 UTH de l’exploitation via leurs téléphones portables.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer