Cultures

Optimiser l’apport d’azote sur colza avec un OAD

En Bretagne, près de 90 % des parcelles reçoivent un apport de matière organique avant semis. Selon les années, le colza valorise plus ou moins bien cet azote organique, malgré que les quantités apportées restent identiques.

Mesurer la biomasse du colza : de quelle quantité ma parcelle a-t-elle réellement besoin ?

C’est souvent la question que l’on se pose à la sortie hiver, pour savoir comment ajuster sa fertilisation azotée.
Pour répondre à cette problématique, Eureden propose à ses adhérents l’outil satellitaire Farmstar. L’avantage de cet outil, c’est que chaque endroit de la parcelle est cartographié, ce qui permet d’avoir plusieurs milliers de pesées à l’échelle d’une parcelle.
Par exemple, au sein de la coopérative, la synthèse des parcelles de colza suivies en Farmstar montre que la dose d’azote conseillée peut varier du simple au double (64 unités en 2021 contre 137 en 2017 !). Ce phénomène s’explique par la variation de biomasse produite.

Qu’est-ce qu’une parcelle « farmstar » ?

Pour que ce conseil azoté sortie hiver soit pertinent, il est important que les données agronomiques soient bien renseignées. Un objectif de rendement cohérent vis-à-vis du plan de fumure, un seul précédent, un type de sol majoritaire, une seule variété, une date de semis, une densité et une superficie de minimum 1 ha.
Si ces critères ne sont pas respectés, les fournitures d’azote par minéralisation peuvent être sur ou sous estimées. Dans ce cas, la dose totale prévisionnelle farmstar peut être faussée et donc non conforme en cas de contrôle.

Dès l’automne, une personne ressource se charge de récupérer les informations auprès des agriculteurs pour valider cette partie agronomique. Il faudra bien vérifier le contour des parcelles. Ensuite les satellites font le reste du travail d’analyse. Le premier bulletin « biomasse entrée hiver » est établi via des prises d’images début décembre puis livré auprès de l’agriculteur début février.

Le deuxième bulletin « biomasse sortie hiver » correspond aux séquences d’images de début février, et sera envoyé fin février, avec la dose d’azote conseillée. Si vos colzas sont faiblement développés en entrée d’hiver, il sera judicieux de faire un premier apport début février, et de faire le complément suivant le conseil de l’OAD. De plus, si votre distributeur d’engrais vous permet de moduler la dose, vous pourrez demander une carte de modulation sous forme de fichier informatique, via le portail Farmstar. En 2019, près de 3 700 ha de colza au sein d’Eureden étaient pilotés avec un outil satellitaire.

Kévin Hervé

dd9706

Dans un contexte environnemental sur la gestion de l’azote, nous utilisons Farmstar depuis plusieurs années sur la culture de colza. L’exploitation est très morcelée d’où l’importance d’utiliser cet OAD. Nous recevons 3 cartes de modulations, biomasse entrée hiver sortie hiver, dose azote conseillée. Le matériel d’épandage utilisé est équipé de coupure de tronçons, pesée en continu et modulation, celui-ci peut permettre jusqu’à 15 % d’économie en Azote. Je suis satisfait de cet OAD qui me permet d’apporter la bonne dose d’azote au bon moment, suivant le potentiel de chaque parcelle.Mickaël, Adhérent Eureden dans le Morbihan
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer