ÉlevageEn brefEnergies et environnementProductions AgricolesTop

Les brasseurs d’air améliorent la santé et le bien-être des poulets

 

Une étude menée en conditions réelles a démontré que les brasseurs d’air permettent de réduire l’humidité des litières, les niveaux d’ammoniac, les pododermatites ainsi que la durée d’utilisation des systèmes de chauffage, assurant de fait une meilleure productivité et une meilleure rentabilité.

 

Conditions du test

Entre janvier 2018 et mai 2019, Vostermans Ventilation a fait équipe avec le Département des sciences avicoles de l’Université de Géorgie. Ils ont mené une étude sur la circulation d’air à haute vitesse dans les bâtiments d’élevage de poulet de chair afin d’étudier dans quelles mesures cela affectait la qualité de la litière, la santé des coussinets plantaires et la sporulation des oocystes. Pour cette étude, huit ventilateurs Multifan de 24” 1/3HP (de 10200 m3/h chacun) ont été utilisés dans un bâtiment de 12 x 150 m, adjacent à un bâtiment témoin similaire, sans brasseurs d’air.

Destratification et réduction de la durée de fonctionnement des systèmes de chauffage

Pour les deux bâtiments, 14 capteurs de température ont été installés pour mesurer les températures au sol et au plafond. En hiver, entre novembre et janvier, les températures dans le bâtiment témoin ont varié jusqu’à 2.7°C plus de 50% du temps. Alors que dans le bâtiment d’essai avec système Multifan, les températures n’ont jamais varié de plus de 2.7°C sur plus de 99% du temps. Les brasseurs d’air ont homogénéisé la température dans tout le bâtiment et dé-stratifié l’air. Le mouvement de l’air a également empêché les appareils de chauffage destinés à la couvaison de surchauffer le plancher situé en dessous, ce qui réduit le temps de fonctionnement des appareils de chauffage et le temps de réponse du système

Comportement des poulets

Il a été observé que dans le bâtiment témoin (Photo 1) sans système de contrôle en hiver, 80% des poulets se blottissaient contre les parois latérales, loin des systèmes de chauffage au centre du bâtiment. Dans le bâtiment d’essai avec système Multifan (Photo 2), les poulets étaient répartis uniformément dans tout le bâtiment, au centre, à proximité des parois latérales et dans les abreuvoirs. Traditionnellement, la vitesse de l’air au niveau du sol est d’environ 15 m/min. En utilisant des brasseurs d’air Multifan, cette vitesse a été augmentée jusqu’à 45 m/min, tout en conservant une température appropriée. Les poussins âgés d’un jour n’ont présenté aucun effet indésirable.

vostermans batiment temoin
Bâtiment témoin
vostermans batiment multifan
Bâtiment Multifan

Réduction de l’humidité de la litière

L’effet de la vitesse de l’air plus élevée sur les niveaux d’humidité dans la litière était plus apparent au cours des 21 premiers jours de chaque groupe, avec une réduction d’environ 10% (mesurée sur la base d’échantillons homogénéisés de 200 g). Dans l’ensemble, à travers 5 groupes, la réduction moyenne de l’humidité était d’environ 6%. Cela peut sembler être une petite quantité, mais même des quantités apparemment réduites d’humidité peuvent entraîner des améliorations sur la santé des poulets, la formation de litière agglomérée et, par conséquent sur la diminution des cas de pododermatites. En plus d’améliorer l’humidité moyenne de la litière, la vitesse de l’air a également réduit la différence des niveaux d’humidité entre les parois latérales et le centre du bâtiment.

Réduction des niveaux d’ammoniac

En plus des améliorations de la température, du comportement des poulets et de la qualité de la litière, les niveaux d’ammoniac ont également été considérablement réduits. Le bâtiment d’essai avec le système Multifan a enregistré des niveaux moyens d’ammoniac inférieurs à 15 ppm, tandis que la bâtiment témoin sans système de contrôle a enregistré des niveaux de 20 à 30 ppm dans l’ensemble de l’élevage. Le fait de maintenir le niveau d’humidité de la litière à un niveau bas réduit les niveaux d’ammoniac, ce qui est bénéfique pour l’état de santé des poulets.

Santé et bien-être des poulets

L’étude a révélé que la réduction de l’humidité de la litière n’avait pas d’impact négatif sur la sporulation des oocystes, par rapport au bâtiment témoin sans système de contrôle. De plus, la faible teneur en humidité dans le bâtiment d’essai avec système Multifan a amélioré la qualité du coussinet plantaire. En moyenne, il y a eu une réduction de 20% de la fréquence des lésions sous les pattes des poulets dans le bâtiment témoin par rapport au bâtiment d’essai.

Conclusion de l’étude

L’étude menée par le Département des sciences avicoles de l’Université de Géorgie a montré de très bons résultats avec les vitesses plus élevées obtenues en utilisant les brasseurs d’air Multifan. L’amélioration des conditions du poulailler pourrait se traduire par un avantage financier pour le producteur, en réduisant la durée de fonctionnement du système de chauffage et en améliorant la santé des poulets.

Pour plus d’informations : ventilation@vostermans.com

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

dd 200x133 ventilation minimale

Pourquoi la ventilation minimale est-elle importante dans les poulaillers

 

dd 200x133 option ventilation

Les diverses options de ventilation dans les poulaillers

 

dd 200x133 bonne ventil

Qu’est-ce qu’une bonne ventilation et quelles erreurs sont courantes ?

 

Résumé de l’étude et rapport complet sur USPOULTRY.org en suivant ces liens :

Résumé de l’étude 
Rapport complet

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer