Événements

Des championnes du Space toujours de niveau européen

Pierre Creppe était impatient de se rendre au Space, le premier grand rendez-vous depuis le début de la crise sanitaire, dans son costume de visiteur professionnel. Il est finalement honoré d’y débarquer dans le costume de juge.   

« Je me réjouissais d’avance de me rendre au Space en septembre comme visiteur professionnel et de retrouver tous les passionnés de concours et de génétique comme moi autour de ring. Mais c’est finalement dans ce ring que nous allons nous revoir. La cerise sur le gâteau ! », confie Pierre Creppe, désigné juge en race Holstein. Le Belge, 40 ans, insiste sur l’importance de l’événement pour lui. « J’ai commencé à fréquenter les couloirs de ce concours au début des années 2000 en tant que clipper. C’était déjà un aboutissement d’être là. Être invité aujourd’hui à diriger un show d’une telle renommée où les championnes peuvent rivaliser n’importe où en Europe est une fierté, un honneur », explique-t-il. Le spécialiste tient aussi, au passage, à souligner ce que représente ce rendez-vous de septembre dans ce moment particulier qui s’étend : « Ce sera tout simplement le premier grand rendez-vous de la Holstein que nous vivrons depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19 ».  

Très occupé par son nouveau poste de directeur commercial et marketing de l’AWE (Association wallonne des éleveurs) après y avoir exercé longtemps comme technicien génétique, Pierre Creppe est pourtant impatient d’être au jour J. Titulaire de l’agrément européen depuis 2019, il a déjà jugé des concours en Suisse ou République tchèque, mais aussi dans différents comices, départementaux ou régionaux en France. « Mais finalement peu en Bretagne, une terre reconnue de belles vaches. »

À ses côtés, son jeune assistant Antoine Godfriaux est également salarié de l’AWE. « Je suis heureux de partager avec lui cette expérience. J’ai une énorme confiance en lui. En un regard, nous nous comprenons. » Les deux fils de producteurs de lait belges seront à la rechercher de championnes solides, complètes et présentant de super pis et membres. « Des vaches avec le moins de défauts possible, capables de vieillir en posant le moins de soucis à l’éleveur et naturellement belles. » 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer