Coopératives

« Une future coopérative qui questionne »

Tribune

La Coordination rurale exprime sa position sur la création de Coop Innoval prévue le 17 juin.

Le 17 juin prochain, lors d’assemblées générales extraordinaires plénières, si les administrateurs votent favorablement, GDS Bretagne, BCELO (Bretagne Conseil Elevage Ouest) et Copavenir (Coopérative d’élevage en Charentes et Vienne) fusionneront dans Coop Evolution, laquelle deviendra alors Coop Innoval. Y sera également intégrée Innoval SAS, filiale commune à GDS, BCEL Ouest et Coop Evolution, créée en 2017 et via laquelle plus d’un million d’euros sur les 3,3 investis sont déjà perdus pour les éleveurs.

8795
Véronique Le Floc’h, Coordination rurale

La Coordination rurale souhaite réagir, car cette  « plateforme » ne sera pas sans conséquences. Que GDS Bretagne partage avec les autres structures tous ses « fichiers administratifs, juridiques et techniques » , comportant les données de plus de 24 000 éleveurs, pose question. Que restera-t-il du GDS, qui apporte tous ses actifs et salariés à Innoval, à part le nom ? Est-ce pour essayer de garder cette délégation de l’État ? Comment, et par qui, pourra-t-elle être réalisée en toute impartialité et confidentialité ?

Innoval, est là pour tout gérer :
• ‘ Créer de la valeur ajoutée dans les élevages ’ : « À quoi bon si elle ne sert, comme toujours, qu’à rémunérer les services et alimenter des bases de données ? »
• ‘ Créer le leader reconnu de la conduite d’élevage sur le Grand Ouest ! ’ : « En supprimant la concurrence, les services de proximité ? En rendant les éleveurs totalement dépendants des services à la carte d’Innoval ? Pour devancer d’autres initiatives identiques, pourquoi ne pas intégrer nos vétérinaires de campagne, les indépendants en parage, en contrôle de performance, les associations et coops d’élevage du périmètre de Coop Evolution (20 départements) ou encore les services « élevage » des Chambres d’agriculture ?
• Pire, faut-il en déduire que les coopérateurs Innoval financeront la coopérative Arcowin, issue du regroupement de 5 coopératives européennes, dont Evolution, avec une fusion de l’essentiel de leurs activités prévue au 1er janvier 2022 ?

Sans garantie d’économie pour les éleveurs, alors que les frais d’élevage en lait sont par exemple, selon une étude reprise par l’Idele, supérieurs de 10 à 15 €/1 000 L par rapport à la moyenne européenne, la CR attend des administrateurs un avis défavorable à cette fusion, comme celui des Comités sociaux et économiques de GDS, BCELO et Coop Evolution.
L’agrandissement des coopératives avec des montages volontairement peu clairs, ne s’est jamais traduit, à ce jour, par des bénéfices pour les agriculteurs. Bien au contraire, quand ils financent ces projets, ils ne financent pas les leurs, voire ils arrêtent. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer