En bref

La production française rattrape son niveau de 2020

Si la production laitière française marque le pas depuis le dernier trimestre 2020, « l’écart entre les niveaux de 2020 et 2021 tend à se rétrécir sur les toutes dernières semaines », observe Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière le 3 mai. Néanmoins, sur l’ensemble des 14 premières semaines de 2021, la collecte a diminué d’un peu plus de 3 %. En 2020, elle n’avait que très légèrement augmenté (+0,2 %). En parallèle, les charges des élevages laitiers hexagonaux sont en hausse. L’Ipampa lait de vache a augmenté de 5 % sur un an, porté par le coût de l’énergie et des lubrifiants ainsi que des aliments achetés. Au niveau européen, depuis le début de l’année, la production laitière est également en légère diminution (-0,9 % sur janvier et février).

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer