CulturesTop

Ensilage : Un rapport grain-tige pénalisé par l’absence de pluies estivales

La matière sèche moyenne des maïs ensilés était de 35 % en 2019 selon Eilyps. Un chiffre qui peut s’améliorer en analysant la maturité du maïs avant l’ensilage, pour viser un optimum de qualité avec un grain au stade vitreux-pâteux et une plante verte qui reste digestible à 32-34 % MS.

Deuxième déplacement pour cet éleveur brétillien de Châteaubourg (35) pour suivre l’évolution de la matière sèche de son maïs. « La première fois, il était trop vert. Je reviens donc voir si les dates fixées pour l’ensilage correspondent à l’évolution de la matière sèche », raconte-t-il. Le premier échantillon, pour un semis du 8 mai sur une parcelle exposée sud, est à 30 % MS. Le second échantillon, semé 2 jours plus tôt, sur une parcelle séchante, exposée nord, présente quant à lui un grain à maturité mais la plante est encore bien verte. L’analyse, réalisée à Pacé lundi 31 août lors de la 17e rencontre “Matière sèche” organisée par Eilyps, montre qu’il est à 28,5 % MS. « Le maïs sera prêt pour l’ensilage dans une semaine », conseille Philippe Busnel, conseiller nutrition. L’objectif de l’éleveur d’ensiler à 34 % MS, pour distribuer le maïs avec de l’herbe, devrait donc être atteint le 8 septembre, date planifiée pour le chantier.

5793.hr
Grains au stade laiteux à Arzano (29).

Des dates dans la moyenne pour l’Ille-et-Vilaine

Les chantiers ont démarré dans le Sud du département. Ailleurs, avec un gain de matière sèche de 2,5 à 3 points par semaine, 3 à 3,5 points au-delà de 32 % MS, « mis à part quelques indices très tardifs, les semis d’avril à indice égal seront prêts à 32 %-34 % à partir du 7 septembre, avec des chantiers qui vont s’échelonner jusqu’au 19 septembre », analyse le conseiller. « Et à indice égal, les semis de mai seront quant à eux positionnés après le 19 septembre. »

Un pourcentage grain-tige correct

« Les rendements s’annoncent corrects cette année, avec un pourcentage grain-tige qui ne sera pas exceptionnel », extrapole Philippe Busnel. « Les fortes températures pendant la floraison, suivies d’une phase chaude et sans pluviométrie du 15 juillet au 15 août ont pénalisé les grains. Une situation compensée en partie par des orages depuis le 15 août. » 

Et du côté des trois parcelles suivies depuis maI

• À Arzano (29), le semis a eu lieu le 14 avril, avec un indice à 400. Le maïs a été irrigué (30 mm) le 5 août. Le grain est actuellement au stade laiteux.
• À Briec (29), semis du 27 avril (indice 270), le maïs est bien vert. Les épis sont remplis jusqu’au bout et le grain est au stade laiteux. Avec un maïs à plus de 3 m de hauteur, les tiges ont un peu versé avec le fort coup de vent du 15 août.
• Du côté de Landujan (35), pour un semis du 14 mai (indice 240), conduit en agriculture biologique, l’état végétatif est bien vert, la poupée est bien remplie.

Sans Titre 1

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer