Cultures

Comment classer les sorghos ?

Les variétés multicoupes offrent une première exploitation dès 45 à 60 j après le semis, suivie de plusieurs coupes. Ils sont utilisés en ensilage, enrubannage ou en méthanisation. Ils peuvent aussi être pâturés ou servir de couverts d’intercultures. Les sorghos monocoupes sont récoltés en une seule fois après les 140 j de végétation nécessaires pour boucler le cycle. En système céréalier, les récoltes de sorgho grain sont destinées à l’alimentation animale (bovins, porcs et volailles) mais aussi à l’alimentation humaine. Les sorghos monocoupes peuvent aussi être récoltés en fourrage. Leur utilisation dépend alors de leur valeur énergétique. Les ensilages proches de 0,9 UFL sont réservés aux animaux à haut potentiel, vaches laitières et jeunes bovins. Entre 0,7 et 0,9 UFL, ils peuvent être valorisés par des animaux moins exigeants ou en méthanisation. À l’intérieur de ces deux « familles », il existe une grande diversité de caractères.

Les sorghos avec panicules fertiles portent du grain et ont une teneur en amidon élevée, proche du maïs. Les sorghos mâles stériles ont des panicules sans graines. Et les sorghos PPS (photopériode sensible) ne produisent pas de graines sous nos latitudes. Ils sont souvent plus tardifs et présentent une faible teneur en matière sèche à la récolte. Enfin, les sorghos qui portent le gène BMR (Brown Mid Rib ou nervure centrale des feuilles brunes) ont une bonne valeur énergétique en moyenne. Leur faible teneur en lignine améliore la digestibilité. En revanche, ces sorghos sont plus sensibles à la verse. SH

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer