Economie, marchés et gestionIlle-et-Vilaine

Les agriculteurs dénoncent la nouvelle zone commerciale

Les élus de la Chambre d’agriculture dénoncent le gaspillage des terres agricoles. Exemple, près de Fougères alors qu’une nouvelle zone commerciale doit sortir de terre.

« Il y a déjà suffisamment de zones commerciales sur le Pays de Fougères. Nous nous opposons au nouveau projet sur 5 ha à Beaucé qui est relancé alors que le Scot du Pays de Fougères est en cours de renouvellement », ont déclaré Loïc Guines, président de la Chambre d’agriculture 35, et Florian Salmon, élu Chambre sur Fougères, à l’occasion d’une conférence de presse le 19 juin à Lécousse. « Ce projet prévoit notamment la mise en place d’une boulangerie alors qu’il en existe déjà une dans le bourg de la commune. » Une contradiction à l’heure où l’État même s’engage dans la revitalisation des centres-villes.
Des contournements autour de Fougères sont aussi dans les tuyaux. Près de 50 ha de terres agricoles et plusieurs sièges d’exploitation pourraient être concernés dans un futur proche. « Lors de la crise de la Covid-19, les gens ont montré qu’ils souhaitaient consommer et se déplacer différemment… Cela ne va pas dans le sens d’une nouvelle zone commerciale qui ne créera pas d’emplois supplémentaires, mais les déplacera du centre-ville vers la périphérie », souligne Annelyse Ferré, chargée de mission aménagement et urbanisme à la Chambre d’agriculture.

Depuis de nombreuses années, les élus de la FDSEA, de JA et de la Chambre d’agriculture s’opposent au grignotage du foncier agricole qui fait pression sur les prix.

Avoir une vision globale sur le territoire

« C’est incohérent alors que la société demande aux agriculteurs de ‘désintensifier’ l’agriculture, de produire davantage en bio, de favoriser la biodiversité ou encore de stocker du carbone », note Loïc Guines. Au niveau national, les surfaces commerciales ont augmenté de 3 % depuis 15 ans. C’est deux fois plus rapide que la consommation des ménages. « Les élus doivent se concerter et en premier lieu, regarder si la densification et la réhabilitation de zones sont possibles. »

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer