En bref

Phytos : soupçon de fraudes dans un laboratoire chargé d’études règlementaires

Un rapport publié le 11 février par trois associations germanophones dénonce des fraudes au sein du Laboratoire de pharmacologie et toxicologie (LPT) de Hambourg, un établissement spécialiste des expérimentations sur les animaux à l’origine de 21 études sur les 150 faisant partie du dossier de réapprobation du glyphosate en 2017. Pour justifier leurs accusations, les associations se basent sur les témoignages de cinq anciens salariés du LPT publiés par la télévision publique allemande fin 2019. Le rapport précise que sur les 46 rapports dédiés spécifiquement au caractère génotoxique du glyphosate, 3 auraient été conduits par LPT.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer