ÉlevageSur abonnement

Caprin : La part des mammites traumatiques sous-estimée

L’augmentation constante des cellules somatiques dans les troupeaux caprins interpelle. « Depuis 1995, on est passé de 1 M à 1,9 M de cellules en moyenne par chèvre d’après les données de France Contrôle Laitier, soit une hausse de 50 000 cellules de plus par chèvre et par an… », chiffre Pierre-Guy Marnet, enseignant-chercheur à AgroCampus…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer