Caprin : La part des mammites traumatiques sous-estimée

 - Illustration Caprin : La part des mammites traumatiques sous-estimée
En Hollande, Allemagne ou Pologne, les troupeaux ont des mamelles homogènes. On en est loin en France avec une grande diversité de mamelles et de trayons...

L’augmentation constante des cellules somatiques dans les troupeaux caprins interpelle. « Depuis 1995, on est passé de 1 M à 1,9 M de cellules en moyenne par chèvre d’après les données de France Contrôle Laitier, soit une hausse de 50 000 cellules de plus par chèvre et par an… », chiffre Pierre-Guy Marnet, enseignant-chercheur à AgroCampus…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article