Élevage

Smart’pharm d’Asserva : Une pharmacie connectée

La société Asserva lance Smart’farm, une application faisant le lien entre pharmacie de l’élevage, suivi de la médication et analyse des traitements entre lots d’animaux.

Le concepteur d’automatismes Asserva, en collaboration avec l’Ifip, a développé l’application Smart’ pharm. « L’idée est de digitaliser le registre vétérinaire en élevage afin de favoriser la traçabilité des traitements à l’animal, à la case ou à la salle, de la naissance à l’abattage », explique Dominique Cantin, directeur de l’entreprise bretonne.

Dominique Cantin, Asserva.

Dans la pratique, une fois l’application téléchargée, l’éleveur flashe avec son Smartphone l’emballage du médicament qu’il récupère dans sa pharmacie pour l’administrer. Chaque produit portant une étiquette embarquant la technologie NFC. Ensuite, grâce à une reconnaissance des boucles RFID, l’opérateur attribue le traitement à un animal, une case ou une salle selon le cas. « Le Smartphone en lien direct avec l’ordinateur met automatiquement à jour le carnet numérique. Depuis son bureau ou l’écran de son téléphone, l’éleveur a accès à des tableaux de bord en temps réel », explique le dirigeant. Cela lui permet de comparer facilement les traitements réalisés entre cases ou salles ou aux résultats de la bande précédente ou de la moyenne des 5 dernières.

La version PC de Smart’pharm sera disponible gratuitement avant Noël. Pour l’abonnement à l’application Smartphone permettant de faire le lien automatiquement entre traitement et registre numérique, il faudra compter 8 € / mois. Le développement de la solution n’est pas terminé : « Après échanges avec les vétérinaires, l’ordonnance et le stock de médicaments pourraient être également intégrés. Et la déclinaison pour les élevages bovins devrait suivre… »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer