Machinisme et équipementsMorbihan

Deux ensileuses neuves dans les Cuma du Morbihan

Quinze Cuma proposent l’activité ensilage à leurs adhérents, en Morbihan, ce qui représente plus de 6 000 hectares de maïs et 2 000 hectares d’herbe en moyenne.

Deux ensileuses neuves ont ainsi été acquises en 2019 par l’UDCuma pour répondre aux besoins des exploitations. Il s’agit de deux ensileuses John Deere 8400, d’une puissance de 540 ch, avec une transmission ProDrive comparable à une variation continue, pour conserver de la puissance et optimiser la traction de la machine.

Le rotor muli-couteaux offre une garantie d’une longueur de coupe précise en fonction du souhait de chaque éleveur. Les éclateurs montés sur les ensileuses permettent des performances élevées en termes d’éclatage du grain, grâce en particulier à un différentiel de vitesse de 50 % entre les rouleaux éclateurs, ce qui est le maximum possible sur le marché aujourd’hui. Un éclateur pour réaliser un ensilage de type « brin long » est également disponible sur demande des adhérents. Les machines sont équipées de becs Kemper 8 rangs à grandes toupies, qui ont l’avantage de ramasser de manière optimale le maïs, même versé, le tout sans perdre de poupée de maïs et sans coucher les pieds en bout de champ. Elles bénéficient aussi d’incorporateurs d’additifs pour les agriculteurs qui souhaitent mettre du conservateur dans leur fourrage. Une des deux machines est également équipée pour la récolte de l’herbe, avec un détecteur de pierres et un pick-up de 4,50 m, permettant une qualité de travail optimale et un débit de chantier élevé.

260 à 320 €/heure

Les Cuma facturent principalement à l’heure, de l’ordre de 260 à 320 €/heure rotor (main-d’œuvre) et carburant inclus), pour des débits de chantier allant de 2 hectares à l’heure (maïs à 18/20 t de MS/ha) jusqu’à 2,6 ha/heure. Soit des coûts à l’hectare autour de 110 à 140 €/ha de maïs. Les coopératives proposent également d’autres services pour l’ensilage, à savoir le tassage et le transport. Elles peuvent ainsi répondre aux agriculteurs qui souhaitent déléguer entièrement leur chantier.

ASSEMBLÉES GÉNÉRALES
Les assemblées générales auront lieu le vendredi 14 juin à salle du Scaouët à Baud de 10 h à 17 h. Matinée : éléments statutaires et renouvellement du conseil d’administration, rapports d’activité et échanges sur l’attractivité des Cuma sur l’emploi, par les engagements et par le numérique. Après midi : rencontre avec les partenaires présents MS équipements, Claas, Cerfrance brocéliande, Solewa, Somia.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer