ÉlevageIlle-et-VilaineTop

Lumière naturelle et éclairage Led dans le poulailler

Pour pouvoir installer des fenêtres sur son poulailler Olivier Rousseau a dû le rehausser de 32 cm. Il en a profité pour installer un éclairage led reproduisant le spectre de la lumière naturelle.

Certains cahiers des charges en production avicole exigent que les animaux aient accès à la lumière naturelle dans les bâtiments. Si l’installation de fenêtres n’est pas compliquée lors de la construction d’un poulailler neuf, cela peut devenir un casse-tête sur un bâtiment existant.

145 €/m2 de rénovation

« Pour pouvoir entrer dans la charte Nature d’éleveurs, j’ai entrepris de gros travaux dans mon poulailler de 1 110 m2. Pour pouvoir l’équiper de fenêtres, j’ai enlevé les côtés en conservant la charpente, l’isolation et la toiture. J’en ai profité pour ajouter 2 travées au poulailler et ainsi le rallonger de 8 m. Le gros chantier a été de rehausser le bâtiment de 32 cm pour pouvoir installer les fenêtres », raconte Olivier Rousseau, aviculteur à Moutiers (35).

Olivier Rousseau, aviculteur, et Patrick Domé, commercial Sodimel.

La rénovation complète et l’extension du poulailler a nécessité un investissement de 145 €/m2 comprenant : l’intervention du charpentier, la rénovation du magasin et le passage en sas sanitaire 3 zones, le béton sur 50 cm dans les longueurs du bâtiment et sur 2 m dans les bouts, l’allongement des chaînes d’alimentation, des lignes d’eau, l’installation de trappes Kan’Air avec déflecteurs et d’un éclairage avec Aviled Premium. « Pour ne pas faire exploser les coûts de la rénovation, je me suis chargé de rehausser le poulailler avec l’aide d’un charpentier, ce qui représente un coût raisonnable de 10 €/m2. J’ai relevé chaque élément de la charpente un par un avec mon télescopique. Cette manipulation était obligatoire pour pouvoir installer des fenêtres de 20 cm de haut du côté des trappes et de 50 cm du côté des ventilateurs, permettant d’atteindre les 3 % de la surface au sol en lumière naturelle », explique Olivier Rousseau. Les fenêtres sont placées en hauteur dans le poulailler pour éviter qu’elles ne soient abîmées lors des lots de dindes et au moment du repaillage.

Voir aussi :  Un passage en pipettes bas débit multidirectionnelles
Dans un premier temps, des calles en bois ont été placées sous la charpente métallique avant que la pièce métallique ne vienne prendre la place définitivement.

Passage en lumière bleue pour le ramassage

L’éleveur a installé 17 Aviled premium de chez Agrilight en remplacement de ses lampes fluo-compactes. Ces luminaires disposent d’une durée de vie de 50 000 heures, sont réglables et sans scintillement de 1 à 100 %. L’investissement montage compris est de 10 000 €. Sur les 17 luminaires, 5 peuvent passer en lumière bleue pour assurer l’éclairage lors du ramassage sans provoquer de stress sur les volailles. « J’ai modifié le câblage électrique puisque j’ai 4,35 m entre chaque luminaire au lieu de 5,25 m avec les anciens. » Yves Bondiguel, gérant de Sodimel à Mélesse (35), ajoute : « Ce modèle de led installé sur une rangée au centre du poulailler assure l’éclairage jusqu’à 25 m de largeur pour un minimum de 20 lux. Si le poulailler est plus large, il faut partir sur une configuration à 2 rangées. » Olivier Rousseau poursuit : « J’ai gagné en confort de travail grâce aux fenêtres et à l’éclairage led qui se rapproche le plus du spectre de la lumière naturelle. » L’aviculteur regrette de ne pas pouvoir coupler un luxmètre à son actuel boitier de régulation pour faire varier l’intensité lumineuse des leds en fonction de celle de la lumière naturelle.

Un réveil matinal en douceur
À partir de 8 jours d’âge sur ses volailles, la coupure lumineuse est de 8 heures consécutives de 21 h à 5 h, les chaînes d’alimentation sont aussi coupées durant ces 8 h pour éviter les bruits parasites qui pourraient perturber le sommeil des animaux . Le matin, l’éclairage s’allume progressivement pour ne pas affoler les volailles. « Je passe de 0 à 30 % d’intensité lumineuse en 5 minutes. Les chaînes d’alimentation se mettent en marche 20 minutes plus tard. » Les volets des fenêtres s’ouvrent progressivement en 30 minutes pour éviter que le soleil ne donne trop fort d’un coup dans la salle d’élevage.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant et complet.
    Vous mettez le doigt sur les idées principales qui caractérisent la LED. La durée de vie et le prix de revient sont très importants, dans tous les secteurs, y compris l’élevage.
    Merci pour cet article très enrichissant.
    Bien à vous,
    À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer