Energies et environnement

Méthanisation : Un levier pour l’agro-écologie

MéthaLAE est un programme qui a pour objectif d’apporter un regard sur les impacts techniques, environnementaux, économiques et sociétaux de la méthanisation sur les exploitations agricoles et les territoires.

La méthanisation rurale a aujourd’hui atteint le stade de la notoriété publique, après être longtemps restée confidentielle. Les agriculteurs, les professionnels de la méthanisation et tous les acteurs partie prenante (élus, administration) sont confrontés à de nombreux questionnements. Et il est important que le développement de la filière soit fondé sur des bases solides, avec des objectifs et des conditions partagées et appropriées par la société dans son ensemble.

D’une durée de trois ans, ce programme partenarial, coordonné par Solagro, a pour objectif d’apporter un regard issu d’une démarche scientifique sur les impacts de la méthanisation « Il s’agit notamment d’expliciter les adaptations apportées à leurs systèmes par les agriculteurs engagés dans des projets individuels ou collectifs et de comprendre en quoi la méthanisation peut également amener les agriculteurs à s’insérer dans une démarche agro-écologique, incluant sa dimension sociale. En effet, le potentiel de développement de la méthanisation rurale ne pourra se concrétiser que s’il est démontré que ses impacts environnementaux et sociétaux sont positifs », souligne le coordinateur de Solagro.

Six grandes actions

Le programme de travail est structuré autour de six grandes actions :
– La consolidation d’une méthodologie commune d’enquête et d’analyse des données.
– La conduite d’enquêtes auprès d’une quarantaine d’exploitations agricoles réparties partout en France, sur trois années successives.
– L’analyse technique des impacts de la mise en place de la méthanisation sur les pratiques agricoles.
– L’analyse économique de l’impact de l’unité de méthanisation sur l’exploitation agricole.
– L’analyse des impacts environnementaux associés à la méthanisation.
– Une campagne de communication et de diffusion des résultats.

Une réduction des gaz à effet de serre

Pour la quasi-totalité des fermes, la méthanisation est synonyme de meilleure gestion des effluents. La production d’énergie est au rendez-vous tandis que les émissions de gaz à effet de serre sont réduites. « Pour plus de la moitié des exploitations, il y a une réduction des achats d’engrais de synthèse. Pour les trois-quarts des exploitations, le solde azoté s’améliore significativement, ce qui confirme un pilotage plus fin de la fertilisation, au plus près des besoins des cultures. Pour toutes les fermes qui ont implanté des couverts, il y a une forte augmentation du stockage de carbone dans les sols », analyse le coordinateur de Solagro.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer