Côtes d'ArmorCulturesTop

Fraude : Logos détournés pour légumes sans traçabilité

À Saint-Brieuc, des personnes n’hésitent pas à se servir abusivement des logos des producteurs pour vendre de la marchandise en faisant du porte-à-porte.

Mardi 8 janvier, en début de soirée, deux hommes portant des vestes griffées du logo Bienvenue à la ferme faisaient du porte-à-porte dans les rues du quartier sud-gare de Saint-Brieuc. Leur discours était bien rodé, même si plein d’incohérences pour celui qui est de la partie. « Bonsoir. Nous venons de Paimpol. Nous proposons des fruits et légumes sans produits chimiques en direct des producteurs. Nous sommes de la coopérative Bienvenue à la ferme… » Avant de poursuivre sans complexe : « Nous passons une fois par trimestre. Vous n’avez vu notre prospectus dans votre boîte aux lettres il y a quelques jours ? Vous avez dû le jeter avec des publicités sans faire attention… »

Questionnés sur l’origine AB de leur marchandise, ils répondent : « Ce n’est pas du bio, mais de l’agriculture raisonnée… » Bienvenue à la ferme n’étant pas une coopérative, personne n’ayant vu de prospectus et le vendeur ne voulant pas donner son numéro pour une prochaine livraison de légumes sans pesticide mais non bio, ce commerce sentait fort l’arnaque. L’origine des produits revendus s’avérait inconnue : sont-ils venus de l’étranger, dérobés chez des producteurs, achetés sous le manteau, récupérés après avoir été jugés impropres à la consommation ? Nul ne l’a su.

« Dans les Côtes d’Armor, nous avons aussi fait remonter des problèmes vers les équipes de la DDTM et vers l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture qui est dépositaire de la marque Bienvenue à la ferme. Plusieurs cas de ce genre ont déjà été dénoncés aux services des fraudes dans d’autres régions. Il est arrivé que des gens entrent sur les exploitations en se faisant passer pour des contrôleurs de Bienvenue à la ferme… », confirme Mickaël Trémel, conseiller Circuits courts et animateur du réseau Bienvenue à la ferme 22. « Dans ce dernier épisode à Saint-Brieuc, les vendeurs font des promesses mensongères aux consommateurs. » Sur leur fourgon, ils n’hésitent pas à usurper les logos officiels comme Bienvenue à la ferme ou Manger français. Un nouveau signalement à l’Administration devrait intervenir et les consommateurs inviter à se méfier.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer