Economie, marchés et gestion

“Je veux apprendre à gérer des équipes de salariés”

Aurélien Brouazin vient d’intégrer une session de formation de six mois initiée par la Chambre d’agriculture de Bretagne pour perfectionner ses connaissances en gestion et en de management.

« Avec Internet, quand vous êtes plusieurs sur une exploitation, avec les outils numériques, vous pouvez disposer d’outils de pilotage », explique Yvonig Le Mer, intervenant jeudi 18 octobre devant un groupe de sept stagiaires en formation au centre de Crédin (56). Indiquer le travail à faire quand on passe dans une parcelle, devant un lot de truies… et le rendre accessible à tous les intervenants sur l’exploitation. Voilà qui parle à Aurélien Brouazin, un des stagiaires du groupe, originaire de Penguily (22).

« Gérer un planning à plusieurs, planifier une tâche… Ces outils ont le mérite de laisser une trace écrite de toutes les idées que l’on peut avoir dans la journée et de les mettre à la disposition des différents acteurs de l’atelier ou de l’exploitation. Et pour le responsable, de vérifier le soir en 30 secondes ce qui n’a pas été fait pour le remettre éventuellement au planning du lendemain », analyse-t-il tout en essayant de le transposer à plus ou moins long terme sur un éventuel projet d’installation. « C’est une aide supplémentaire pour manager une équipe, même s’il reste important de continuer à se voir et à se parler », nuance-t-il.

«Un plus pour mon avenir»

Des pistes pour bien manager : voilà le leitmotiv de ce jeune de 19 ans, titulaire d’un Bac pro CGEA et d’un CS porc. La gestion de la main-d’œuvre est un thème qui a été peu abordé lors de ces deux formations agricoles. « Et je n’ai d’expériences professionnelles que dans des petites structures à 2 – 3 intervenants. Je me sens donc démuni si demain il me fallait gérer des salariés. » C’est une des raisons qui l’a motivé à venir suivre cette session de six mois. « J’avais le temps de continuer à me former avant de me lancer dans la vie professionnelle, d’autant plus que ce cycle de formation est court ! J’ai pensé que ce serait un plus pour mon avenir, un atout supplémentaire qui complèterait mes compétences techniques en lait et en porc. Cela pourrait m’ouvrir des portes, que je m’installe agriculteur ou pas. »

Apprendre à gérer un projet

Il souhaite également améliorer sa vision globale de gestion de l’exploitation ainsi que de pouvoir gérer des projets. « À partir d’un problème, j’aimerai disposer de méthodes pour analyser la situation et pouvoir détecter les solutions, afin d’en choisir la meilleure. » Savoir rebondir pour répondre aux aléas du quotidien sur une exploitation en quelque sorte, mais aussi réfléchir sur de nouveaux projets, avec les investissements nécessaires pour anticiper la réglementation ou la demande des consommateurs. Pour cela, la formation va aussi l’aider à consolider ses bases en gestion de l’exploitation acquises lors de sa formation initiale.

Aurélien Brouazin et Lydiane Juste,   Coordinatrice de la formation
Aurélien Brouazin et Lydiane Juste,
Coordinatrice de la formation

Former des salariés qualifiés ou chefs d’atelier

Les Chambres d’agriculture enrichissent leur panel de formation avec cette session innovante de 6 mois (13 semaines en centre et 13 semaines en stage), permettant aux jeunes titulaires d’un Certificat de spécialisation (CS) lait ou porc et demandeurs d’emploi, d’accéder à un niveau III (bac+2). Cette formation professionnalisante, basée sur la pratique, leur permettra d’approfondir les techniques agricoles enseignées en CS, tout en développant des compétences pour superviser des ateliers lait ou porc, coordonner une équipe, gérer le suivi administratif et la stratégie technico-économique de l’atelier. La formation a démarré le 15 octobre mais peut encore accueillir des stagiaires. Elle est également ouverte aux salariés en poste, pouvant suivre des modules à la carte de 2 à 3 jours. Lydiane Juste, Coordinatrice de la formation

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer