DécouvertesIlle-et-Vilaine

Balade en vélo sur les rails

À partir de Médréac, des balades en pédalant sur les rails sont possibles sur un tronçon de 10 km de l’ancienne ligne de chemin de fer “La rohinière-Dinan-Dinard”. La découverte du patrimoine local se poursuit dans la gare devenue musée.

« Est-ce que vous êtes bien installés ? », demande Bertrand, le responsable maintenance du site, en ajustant la pression des pneus avant le départ. « OK ! » En selle, le couple d’Anglais commence à pédaler sur les rails, sourire aux lèvres. Les trois enfants restent sagement assis dans la nacelle, un peu impressionnés pour le moment. C’est parti pour 6 km aller-retour de découvertes dans un paysage vallonné. L’équipage va emprunter le circuit « patrimoine » qui offre une vue splendide sur des maisons anciennes de Médréac, un lavoir, un calvaire, un moulin, les bras de la rivière de Néal sous des viaducs…

Mickaël Rouzic (à droite) accompagné de Sarah et Anaïs, qui gèrent l’accueil et le café, et Bertrand, responsable de la maintenance des équipements.
Mickaël Rouzic (à droite) accompagné de Sarah et Anaïs, qui gèrent l’accueil et le café, et Bertrand, responsable de la maintenance des équipements.

En 2018, un 2e vélorail breton dans les Côtes-d’Armor

En partant de l’autre côté de la gare vers l’Ouest, un deuxième parcours plus long (14 km aller-retour) est aussi proposé. « Le paysage y est bocager puis forestier. On peut pique-niquer avant de visiter la chapelle de Lannelou (XVe siècle) à Montauban-de-Bretagne », précise Mickaël Rouzic, directeur de la Société publique locale (SPL) “Tourisme Saint-Méen Montauban”. « À chaque bout de parcours, une plaque tournante permet de faire demi-tour et de revenir à la gare de Médréac. » Pour animer le trajet, la mise en place de toiles éducatives sur le patrimoine ou la nature sont en projet.

« En France, il existe aujourd’hui 49 réseaux où l’on peut circuler sur d’anciennes voies de chemin de fer, associés dans la Fédération des vélorails de France. Le dernier, le Kreiz Breizh, a d’ailleurs été mis en place en 2018 à Bon Repos sur Blavet dans les Côtes d’Armor. Le vélorail de Médréac est le seul à proposer de circuler avec de vrais vélos posés sur les rails. Les autres sont des draisines ou des pédalos. »

Cette gare avait été inaugurée en 1896, située sur la nouvelle ligne faisant la jonction entre Dinan et La Brohinière. L’objectif était de finaliser la liaison directe entre l’Océan Atlantique (à Vannes) et la Manche (Dinard). « La gare a tourné à plein régime jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. En 1930, neuf trains s’y arrêtaient quotidiennement », apprend-on sur le site. Avec le développement des nouveaux moyens de transport et des routes, le trafic voyageur s’arrête dans les années 50 à Médréac. Le dernier train de marchandises passe dans la gare en 1983.

Mobilisation de l’association du patrimoine en 1993

Suite à l’annonce de démantèlement de la voie, l’association du patrimoine médréacien se mobilise pour sauver le site à partir de 1993. « C’est Denis Lefol, ancien cheminot, qui a créé le prototype du vélorail », précise Mickaël Rouzic. Après débroussaillage des voies, le vélorail est inauguré en juillet 1994. Dans l’ancienne gare, un musée est mis en place, rassemblant des objets et documents ayant appartenu aux gens travaillant sur les lieux : trompette, poinçonneuse, képi, matériel de voie…

Dans le hall d’accueil, trois mannequins habillés en tenues de femmes de différentes époques sont assis. « Quand on décroche le téléphone juste à côté, on les entend raconter leur histoire. » Par exemple, Victoire va chercher son mari blessé de guerre à l’hôpital de Rennes. Sa voisine part en vacances. En 2009, une scénographie ainsi que le Café de la gare prennent place dans l’ancien préau qui accueillait jadis les marchandises et les voyageurs. Une opération financée par la communauté de communes de Saint-Méen Montauban.

Dans le hall d’accueil, des passagères de différentes époques attendent le train.
Dans le hall d’accueil, des passagères de différentes époques attendent le train.

Un espace scénographique

L’espace scénographique présente différentes animations. Les visiteurs peuvent tourner la manivelle et entendre le bruit que faisait une locomotive à vapeur utilisée jusqu’aux années 40. Dans une autre pièce, on peut jouer avec des aiguillages sur une maquette ou conduire un train dans un simulateur. Les secrets du roulement fer contre fer, du freinage, de l’écartement des rails, des ouvrages d’art pour passer les vallées sont expliqués… De quoi s’instruire et s’amuser.

Autres animations locales
Durant tout l’été, « Les vendredis du rail » proposent une programmation musicale accompagnée de restauration à la gare de Médréac. À venir : « Wild old spirit », duo folk, le 20/07 – Le groupe « Freak it out », univers hybride, le 27/07 – Henri Merveille, chanson française, le 3/08 – Yoann Minkoff et Kriss Nolly, blues, pop, folk, le 10/08… En juillet et août également, « Les jeudis de la forge » sont organisés au musée de la forge de Saint-Malon-sur-Mel. Des démonstrations par un forgeron professionnel et des visites guidées sont proposées. À Saint-Méen-le-Grand, le musée « Louison Bobet, Tous à vélo » se visite toute l’année. Contact : 02 99 09 58 04.

En pratique : La gare vélo-rail de Médréac dispose de 25 équipages de deux VTT parallèles, dont 20 pour les adultes et 5 pour les enfants de plus de 8 ans. Cette activité se pratique en binômes. Renseignements et réservations : 02 99 09 58 04 – 02 99 07 30 48
Mail : contact@pays-stmeen-tourisme.fr

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer