Événements

Arkéa : une marée rouge à fort cœfficient

Jeudi 17 mai, jour de grande marée, une vague rouge a déferlé sur Paris. Venus de Bretagne, du Sud-Ouest, du Massif Central et d’ailleurs, quelque 6 000 acteurs d’Arkéa ont défilé dans les rues de la capitale pour revendiquer l’indépendance du groupe coopératif et mutualiste, et défendre le maintien des centres de décision et des emplois en région. Parti de la Bastille, le cortège rutilant a rejoint Bercy au son d’un bagad de salariés. Puis, sous les fenêtres du ministère de l’Économie et des Finances, où une scène avait été installée, les orateurs se sont succédé. Aux côtés des membres du collectif de salariés « Vent debout », de nombreux élus, des dirigeants d’entreprises et des personnalités bretonnes sont intervenues pour souligner le rôle d’Arkéa dans l’économie régionale ainsi que sa stratégie innovante dans le secteur du numérique.

Indépendance d’Arkéa, maintien des centres de décision et préservation des emplois en région : telles étaient les revendications des manifestants. Fort de quelque 6 000 personnes, le cortège s’est rendu de la Bastille à Bercy, au son d’un bagad composé de salariés.
Indépendance d’Arkéa, maintien des centres de décision et préservation des emplois en région : telles étaient les revendications des manifestants. Fort de quelque 6 000 personnes, le cortège s’est rendu de la Bastille à Bercy, au son d’un bagad composé de salariés.

À l’issue du rassemblement, une délégation de manifestants a été reçue par le directeur adjoint du cabinet de Bruno Le Maire. Après le vote massif et clair des caisses locales (94,5 % en faveur du projet d’indépendance) intervenu au début du printemps, cette nouvelle démonstration d’énergie collective vient rappeler aux pouvoirs publics toute la détermination d’Arkéa.

 

Source
CMB
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer