En bref

Accord UE-Mexique : Interbev dénonce une “nouvelle concession” de l’UE

Réagissant à l’annonce récente d’un accord politique trouvé en vue de la modernisation de l’accord de libre-échange UE-Mexique, Interbev (viande rouge) dénonce, dans un communiqué le 24 avril, l’ouverture du marché européen «à 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines (dont 10 000 tonnes de hampes et d’onglets), qui étaient jusqu’ici exclues des négociations pour des raisons sanitaires». Pour l’interprofession, il s’agit d’une «nouvelle concession de l’UE pour laquelle ni la survie de la filière viande bovine, ni la protection de la santé des consommateurs, ne semblent prévaloir sur sa politique commerciale». Le président d’Interbev en appelle au président de la République pour qu’il «impose à Bruxelles l’arrêt de cette politique destructrice pour notre secteur, mais aussi dangereuse pour les consommateurs».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer