À l'étrangerEn bref

UE/Mercosur : la FNB et la FNSEA craignent une signature «imminente» de l’accord

La FNB (éleveurs de bovins viande, FNSEA) s’est inquiétée le 22 mai d’une signature «imminente» de l’accord de libre-échange avec le Mercosur. «D’après la représentation française à Bruxelles, rien ne sera signé avant les élections européennes», avance Bruno Dufayet, président de la FNB, qui évoque une possible signature «entre juin et novembre». La conclusion de cet accord ouvrirait un contingent de 70 000 tonnes de viande bovine à droits réduits (voire 99 000 selon la FNB) en provenance du Mercosur. La viande produite au Brésil, en Argentine et en Uruguay «ne respecte pas les standards européens», dénonce la FNB. Son organisation demande donc que la France «pèse de tout son poids» et convainque une majorité d’Etats membres de rejeter l’accord.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Fermer