Côtes d'ArmorÉlevageMachinisme et équipements

Alexis Didion adopte le robot de lavage

De nouveaux robots de lavage, dotés des dernières technologies, font leur apparition sur le marché.
Didion-Alexis
Alexis Didion, Corseul (22)

À la tête d’un élevage de multiplication de 250 truies à Corseul (22), Alexis Didion a investi dans un robot de lavage dernière génération. « Nous ne sommes que deux associés sur l’élevage. La main-d’œuvre est limitée et nous ne voulions pas embaucher un salarié à mi-temps pour laver les porcheries. Le robot de lavage est bien- venu d’autant plus qu’en multiplication, nous lavons plus souvent, notamment le quai, après chaque départ ». Le jeune éleveur, installé il y a 3 ans, entend se ménager et se consacrer à des tâches plus qualitatives.

Le robot de marque Evo Cleaner, doté d’un bras articulé, lave du sol au plafond et travaille 25 % plus vite que l’ancien modèle. Il ne fait quand même pas tout ; les fonds de fosse sont toujours lavés manuellement en maternité. Le bâtiment – salles, couloirs – se prête au lavage automatisé. « Il faut prévoir beaucoup de temps pour la programmation. Je veux un lavage nickel !  ».

48 000 €

Le robot, baptisé Nestor par les éleveurs, coûte quand même 48 000 €… L’outil renforce, selon Alexis Didion, la biosécurité sur l’élevage, déjà sous air filtré. Les associés projettent d’équiper un engraissement d’un racleur en fond de fosse. L’ancien parisien, installé par passion après quelques années de salariat veut se donner les moyens d’exercer son métier dans de bonnes conditions. Il intervenait, à Ploufragan (22), lors d’une journée organisée par RV Biotech Équipement pour les 25 ans de la société.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer