CulturesTop

Culture du colza : se méfier des limaces lors de l’implantation

En France, bien que ce ne soit pas le cas tous les ans, les attaques de limaces sur les plantules de colza sont considérées comme l’une des attaques les plus dangereuses et surtout nuisible pour les cultures de colza.

Les limaces consomment toutes sortes d’espèces végétales cultivées comme les plantules de blé, de maïs, de tournesol, de colza (…) et sont capables de manger jusqu’à la moitié de leur poids en une nuit. Le colza étant la plante préférée des limaces, celles-ci sont capables de détruire jusqu’à 5 à 6 plantules en une seule nuit, causant ainsi d’importants dégâts sur les surfaces et rendements.

Qu’est-ce que les limaces du colza ?

Les limaces sont des mollusques terrestres hermaphrodites se déplaçant principalement la nuit dans les fissures du sol car de trop fortes températures pourraient causer leur desséchement. Lorsque les conditions sont favorables (pluie, basses températures et humidité élevée), les limaces remontent en surface et causent des dommages aux cultures environnantes. 

L’activité des limaces n’est pas limitée aux régions à climat doux et humide, les limaces sont présentes dans toutes les régions de France : de l’Est et ses hivers parfois rudes, au Sud-Ouest et ses étés souvent très chauds.

En France il existe 2 types de limaces particulièrement nuisibles pour les cultures :

  • Les limaces grises, aussi connue comme « loches » sont les plus répandues en France. Ces limaces pouvant mesurer jusqu’à 5cm de long sont capables de parcourir jusqu’à 4 à 5m par nuit. Ces limaces peuvent se reproduire toute l’année et pondent entre 300 à 400 œufs.
  • Les limaces noires. Elles mesurent entre 3 et 4cm et sont capables de parcourir jusqu’à 2 à 3m par nuit. Elles peuvent se reproduire  une à deux fois par an et pondent entre 100 et 300 œufs.
Limaces grises et noires du colza.
Limaces grises et noires du colza. (Source : terresinovia.fr)

Comment lutter contre les limaces

Limace sur colza (Source : terresinovia.fr)
Limace sur colza (Source : terresinovia.fr)

Afin de lutter contre les limaces, il est possible de réduire les risques dès le choix variétal des semences de colza. La première option envisageable est de sélectionner des variétés à implantation rapide, celles-ci contribuent à limiter fortement les dégâts des limaces sur les plantules de colza car un développement rapide permettra au colza d’atteindre rapidement le stade 6 feuilles, stade de fin de nuisibilité pour les limaces. Cette caractéristique est portée par une grande partie des variétés vendues sur le marché français, comme c’est le cas par exemple des variétés de colza du semencier DEKALB. Sont également recommandées les variétés de colza résistantes à l’égrenage qui permettent de limiter les repousses dans la culture de colza, privant les limaces des conditions favorables pour leur prolifération.

Lutte biologique : Il est possible de lutter contre les limaces de manière naturelle en favorisant la présence d’auxiliaires naturels comme les coléoptères ou les animaux tels que les oiseaux, crapauds, musaraignes.

Lutte préventive : En modifiant la structure de votre sol en amont, vous pouvez mettre à mal les limaces et éviter de nombreux risques limaces. En effet, un travail en profondeur du sol (de type labour) permet d’enfouir et de détruire les ressources nécessaires aux limaces et ainsi de diminuer la population de limaces dans les sols. Avec un travail superficiel du sol (de type déchaumage), en émiettant le sol sur une dizaine de centimètre, vous pouvez  attaquer la zone dans laquelle se trouvent la plupart des limaces et perturber leur milieu de vie et leur développement. Le roulage, c’est-à-dire la préparation d’une fin lit de semences de colza, est une autre des solutions préventives envisageables pour limiter la prolifération des limaces.

Si cette lutte préventive est indispensable, elle n’est pas toujours 100% suffisante et nécessite parfois l’utilisation d’anti-limace chimique. Afin de limiter leur utilisation il a été défini un seuil minimum d’intervention : la présence d’au moins 5 limaces/m2.   

Lutte chimique anti-limace : Pour protéger davantage les plantules contre les limaces, il est possible d’utiliser un traitement anti-limace à base d’appâts. Ces traitements fonctionnent par l’ingestion  d’appâts contenant des molécules similaires au colza par les limaces. Ces interventions doivent être effectuées durant le semis avec des épandeurs d’engrais ou centrifuge et doivent être bien surveillées.

Enfin dernière solution possible, l’application d’un anti-limace à base de phosphate de fer ou de métaldéhyde pour lutter contre les limaces. Ces interventions doivent être faites dans le respect des bonnes pratiques agricoles et sont plus dangereuses que les précédentes car elles présentent des risques pour d’autres animaux, comme les chiens par exemple.

Quand lutter contre les limaces

Pour les cultures d’hiver, les mois d’Aout et Septembre sont les meilleurs moments pour lutter contre les limaces, il faut agir juste après la récolte précédente, pendant que les limaces sont encore en surface. Si vous attendez trop les limaces seront retournées dans les sols.

Les cultures de colza sont particulièrement vulnérables contre les attaques de limaces lors de l’implantation et lors de sa levée, c’est pourquoi il est recommandé de bien observer ses parcelles et de ne pas attendre l’apparition des limaces pour effectuer des mesures de lutte. Pour surveiller les risques et l’apparition des limaces il existe des outils de surveillance comme celui développé par l’observatoire Anti-limace DE SANGOSSE, qui propose un réseau de surveillance et des solutions contre les limaces du colza.

Plus d’informations sur www.dekalb.fr

Source
Dekalb
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer