ÉlevageÉvénements

La Charolaise, star des races à viande au Space 2017

Chaque année, une race à viande est mise à l’honneur au Space. Cette année, c’est au tour de la Charolaise. 33 éleveurs venus surtout de l’Ouest seront en lice.

Mardi 12 septembre 2017 sera la journée des races à viande au Space. Rouge des prés, Limousine, Blonde d’Aquitaine, Salers, Parthenaise se succéderont sur le grand ring, mettant en avant leurs atouts diversifiés. A 14 h, la Charolaise entrera en scène pour son Festival génétique national qui se déroulera jusqu’à 17 h 45.

110 d’Ivmat moyen et 113 en Isu

« 76 animaux provenant de 33 élevages de 13 départements différents y seront présents », chiffre Jean-Yves Rissel, responsable des présentations génétiques au Space. Tous les animaux inscrits affichent des index de production supérieurs à 100. La moyenne en index sevrage (Isevr) atteint 109, 110 en index valeur maternelle (Ivmat) et 113 en Isu.

Avec 1,6 million de vaches, la Charolaise pèse 20 % du cheptel français. C’est la première race à viande en France et en Europe. Elle est aussi très présente dans le monde, dans près de 70 pays. « La vache charolaise se distingue par ses qualités herbagères. Son excellente capacité d’ingestion lui permet de valoriser au mieux les pâturages », mettent en avant les responsables du herd-book charolais. La race est première aussi en potentiel de croissance. « En période d’engraissement, elle peut atteindre un gain moyen de 2,2 kg par jour. »

Vêlages faciles et « sans cornes »

En termes de sélection, les objectifs raciaux visent notamment à réduire le temps de travail passé auprès des animaux, à diminuer les coûts de production et à augmenter la rentabilité des élevages. « La sélection s’est concentrée sur des naissances faciles, une bonne aptitude à l’allaitement, de la croissance, une bonne fécondité et des aptitudes bouchères, avec davantage de finesse d’os. »

Le herd-book a aussi développé un programme de sélection visant la création et la diffusion de reproducteurs à vêlages faciles. Présent à l’origine dans la population, le gène « sans cornes » est aussi développé au sein de la race.

76 stalles dans le hall 1
Au Space, la race charolaise dispose de 76 stalles dans le Hall 1, ainsi que d’un stand où l’équipe du herd-book sera présente (Hall 1, allée B, stand 9). Pour la première fois, la race participera à la Vente Génomic Élite, qui se déroulera le mercredi 13 septembre à partir de 16 h 30. Cinq femelles et trois reproducteurs charolais génotypés seront disponibles à la vente. Pour plus d’informations : http://charolaise.fr Romain Ouled au 06 10 88 07 01 – Cécile Lainé au 06 89 03 05 64.

Les élevages bretons présélectionnés

Charolaise
22 EARL CAPITAINE Jean-Yves BÉGARD
22 EARL LE MOIGN Olivier CORLAY
22 EARL LE MENEC GLOMEL
22 GAEC DE PRAT HIR PÉDERNEC
22 GAEC DU BOIS GLÉ (GAPAILLARD) QUESSOY
22 EARL DE LA VILLE NEUVE ST-GILLES-VIEUX-MARCHÉ
22 GAEC DE LA TERRE BISE ST-LAUNEUC
35 TESSIER Christophe GUIPRY-MESSAC
35 FONTAINE Frédéric MONTREUIL-LE-GAST
35 EARL PHILIPPE BRARD TRANS LA FORET
56 LE MERDY Philippe PLOURAY
56 FERME DE KERLEBOST ST-THURIAU

Limousine
22 ELEVAGE ROLLAND 22 LANNION
22 DANIEL Nicolas PLÉDÉLIAC
22 EARL ERIC SALAUN ROSPEZ
22 GAEC DU BOIS AU BE TRÉBRY
35 REHAULT Yannick CHAVAGNE
35 EARL GILBERT CORPS-NUDS
35 GAEC BELLIER RANNEE
35 SCEA QUÉNET TREVERIEN
56 EARL ROBERT-LE THIEC BEGANNE
56 SCOUL Éric GOURIN
56 EARL DE LILEHO PLOERDUT

Blonde d’aquitaine
22 GAEC DE SOUS LA VILLE LANTIC
22 BASSET David LE MENÉ
22 ANDRE Jean-Yves PLEUDANIEL
29 EARL BARRÉ CORAY
56 EARL DE LA MOULIERE CARO
56 EARL ROBIN PICARD CARO

Ovins
29 GAEC SANCÉAU TRÉGUNC
22 POISSON Odile PLŒUC-SUR-LIÉ
35 GAEC LA FERME DU ROCHER QUÉBRIAC
35 GAEC DU BAHAC ST-MÉEN-LE-GRAND

Caprins
35 GAEC GUILLOMON DOMLOUP

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer