ÉlevageSur abonnement

Allongement des vides sanitaires en dinde et poulet

L’influenza aviaire encore très présente dans le sud ouest impacte toute la filière avicole. Conséquence, les vides sanitaires s’allongent. Pour que les productions restent rentables, il ne faudrait pas descendre sous la barre des 2,3 lots/an en dinde et 5 lots/an en poulet. « Nous sommes toujours en plein cœur d’une crise sanitaire liée à l’influenza…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer