Élevage

Finir les réformes : une laitière sur trois abattue maigre

Avant même d’y trouver un intérêt économique, l’éleveur doit pouvoir intégrer la finition dans son système de production, en particulier vis-à-vis de ses fourrages. « La France est structurellement déficitaire en viande bovine, et notamment en viande issue de vaches laitières », précise Jérémy Douhay, du service productions de viandes de l’Institut de l’élevage. Deux…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer