Céréales : un semis simplifié dans un couvert court

Le rouleau avant casse la moutarde brune. Derrière, le semoir Väderstad CarrierDrill 300 effectue un semis simplifié. - Illustration Céréales : un semis simplifié dans un couvert court
Le rouleau avant casse la moutarde brune. Derrière, le semoir Väderstad CarrierDrill 300 effectue un semis simplifié.

Un groupe d’agriculteurs des Côtes d’Armor réfléchit sur des pratiques culturales qui limitent les fuites d’azote dans l’environnement et diminuent les applications de produits phytosanitaires sur les cultures. Dans les parcelles de l’exploitation de Jean-Michel et Jean-Marie Gaude, installés à Saint-Ygeaux (22), les couverts végétaux de courte durée sont semés rapidement après la récolte estivale. Cette année, c’est la moutarde brune qui a été choisie, pour de nombreuses raisons. « C’est une espèce plus fine, peut-être moins développée cette année du fait des conditions météorologiques. Elle a un intérêt contre les maladies du pied des céréales, notamment du piétin échaudage. Des effets allélopathiques ont été mis en avant par des travaux d’Arvalis sur les taupins ». Gérer la problématique azote et érosion « Ces essais menés par le groupe pourront confirmer ces effets », explique Annie Charter, conseillère à la Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor. Ce travail collectif est rendu possible par un groupe d’agriculteurs qui a réfléchi sur différentes techniques pour limiter les fuites d’azote après légumes. Une des solutions passe par le semis direct. Voilà maintenant 3 ans que le groupe s’est formé. « Il nous fallait répondre à la demande des agriculteurs : les reliquats post-récolte de légumes sont très forts, pouvant aller jusqu’à 200 unités d’azote. C’est pourquoi le groupe a voulu essayer différents couverts végétaux pour piéger cet azote », confie Annie Charter. L’appropriation des techniques culturales simplifiées rentre dans cette réflexion, tout en « s’interdisant l’utilisation de glyphosate. Ce sera difficile, comme en présence de chiendent », pense la conseillère. Avec des sols couverts pendant les périodes de risques de lessivage, l’érosion des sols est aussi atténuée. Après la récolte de pois de conserve, un semis direct de moutarde brune a été réalisé au 25 juillet chez Jean-Michel et Jean-Marie Gaude. Les fanes de la…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article