Ille-et-VilainePolitique et Syndicalisme

Sécurité routière : pour des contrôles plus « zen »

C’est une bonne idée qu’a eu le Geda 35 en lançant la journée « Contrôle sans stress » en 2011, répétée chaque année depuis. Difficile de mesurer précisément l’impact, mais l’initiative apporte indéniablement plus de sérénité du côté des agriculteurs comme des contrôleurs.

« Dans le département, 85 % des contrôles effectués chez les agriculteurs ne donnent lieu à aucune pénalité, ni aucun avertissement. Et 95 % se passent dans une ambiance sereine », chiffre Christine Lairy, présidente du Geda 35. Il n’empêche que ces moments peuvent parfois être vécus somme stressants par les agriculteurs comme les contrôleurs. Et il reste 5 % de situations plus difficiles.

« Humaniser les contrôles »

Pour démystifier les contrôles et permettre à chacun de comprendre les obligations, les contraintes de l’autre, une journée « Contrôle sans stress » est organisée chaque année sur une exploitation par le Geda 35, en partenariat avec la Chambre d’agriculture et la DDTM. « Les membres des groupes Geda sont déjà bien sensibilisés aux contrôles. Cette journée s’adresse plutôt aux autres agriculteurs, pour qu’ils puissent s’informer et dialoguer avec les contrôleurs. Elle tourne chaque année sur le département. »

Nouveauté cette année, la sécurité routière 35 s’est ralliée à la journée, avec un message passé sous forme ludique. « Grâce au simulateur de conduite, les gens peuvent se rendre compte du temps de réaction, des risques liés au non-respect de la distance de sécurité, à une vitesse excessive, à la prise d’alcool. Ils prennent conscience des dangers de la route », détaillent les deux intervenantes.

La nouvelle Pac expliquée

Avec la nouvelle Pac, les agriculteurs étaient nombreux sur le stand animé par l’ASP, organisme payeur principal du 1er pilier de la Pac. La déclaration des surfaces, les éléments topographiques, les SIE (surfaces d’intérêt écologique) étaient notamment au programme. Philippe Le Du, représentant de l’ASP, a précisé que de nombreuses informations étaient en ligne sur le site du ministère de l’Agriculture (en cliquant sur « Cap sur la Pac 2015-2020 »).

Depuis deux ans, des agriculteurs sont par ailleurs présents sur les stands aux côtés des agents de contrôle, pour faire le lien et lancer le débat. Et depuis l’an passé, des réunions d’information sur le cadre des contrôles sont également proposées en amont de la journée. Cette année, quatre réunions ont été organisées en juin, répondant à différentes questions que se posent les agriculteurs : pourquoi ces contrôles ? Qui contrôle quoi ? Comment sont faites les sélections ? Quelles suites ?

Les autocontrôles dans les groupes Geda

« Nous lançons aussi les autocontrôles dans les groupes Geda, sur l’identification dans un premier temps en lien avec la DDCSPP. Nous allons également proposer une formation à destination d’agriculteurs et contrôleurs qui pourraient être accompagnateurs lors des contrôles », note Christine Lairy. Et de souligner que les groupes Geda, de par les expérimentations qu’ils mènent, peuvent aussi aider à débroussailler et faire évoluer la réglementation…

Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer