Côtes d'ArmorEnergies et environnement

Enfin la fin du contentieux pour les bassins versants conformes

Les contraintes réglementaires pesant sur les exploitations agricoles de cinq (dont quatre en Côtes d’Armor) des neuf BVC en Bretagne ont enfin été levées par la Commission européenne.

Suite à la décision de Bruxelles, lundi 13 juillet 2015, de permettre aux BVC ayant présenté une qualité de l’eau conforme à la réglementation depuis au moins 3 ans, le président de la Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor a exprimé son soulagement, notamment pour les agriculteurs  des zonages concernés (Arguenon, Gouëssant, Guindy et Urne). « Enfin, les efforts qui ont permis le retour à la conformité de la qualité des eaux brutes sont reconnus par les autorités environnementales, tant européennes que nationales. Enfin, les agriculteurs qui ont agi sur les bassins versants depuis deux décennies vont pouvoir recueillir les fruits de leurs efforts et retrouver la perspective de pouvoir travailler dans des conditions plus normales. Enfin, la ténacité des responsables professionnels engagés dans ce combat a permis d’aboutir au retrait de la mise sous cloche trop longtemps subie par ces territoires », appréciait Olivier Allain au nom d’une profession qui allait, depuis des années, d’échéance en échéance de négociations sans voir le bout du tunnel tant à Rennes, qu’à Paris ou Bruxelles.

Le responsable avait aussi une pensée pour les bassins versants de l’Ic et du Bizien qui n’ont pu sortir cette fois-ci du cadre réglementé : « Avec cette décision, des perspectives s’ouvrent enfin à ces territoires engagés en les encourageant à poursuivre leur action et à aboutir au retour à la conformité pour tous. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer