Economie, marchés et gestionIlle-et-Vilaine

700 microparcelles d’essais en blé bio

Les chercheurs de l’Inra du Rheu (35) mènent des essais de variétés et lignées de blé tendre en sélection en agriculture biologique (AB).

« Cela fait 15 ans que nous réalisons des essais de variétés et lignées de blé tendre en sélection agriculture biologique (AB) sur l’exploitation de l’EARL de la Mandardière à Pacé (35) », introduit Bernard Rolland, ingénieur de recherche à l’Inra du Rheu (35). Mercredi 10 juin, les chercheurs de l’Inra ont organisé une visite de leurs essais en collaboration avec Initiative Bio Bretagne (IBB). « Cette parcelle est certainement le plus grand champ d’essai de céréales à paille en AB de France. Nous avons 700 microparcelles mesurant chacune 11 m2 pour 8 m2 récoltés. Elles vont toutes être récoltées individuellement pour une analyse précise du rendement, de l’humidité, du poids spécifique, des protéines et de la panification », explique l’ingénieur. Dans cette parcelle, un essai d’association blé/pois et un essai compétitivité du blé vis-à-vis des adventices sont aussi menés cette année.

Une attente forte de variétés AB

L’attente est forte pour des variétés de blé tendre adaptées aux conditions variées retrouvées en agriculture biologique, elle vise la recherche d’un compromis entre rendement et qualité (évaluée par la valeur boulangère). Des essais d’évaluation des performances de variétés de blé tendre récentes. Conjointement, des essais de sélection comportant des lignées repérées pour l’AB lors d’un processus de sélection en conditions d’intrants très fortement réduits, sont aussi emblavés pour évaluer le comportement en présence d’adventices. »

L’excès d’eau pénalise les résultats 2013/2014

Bernard Rolland, ingénieur à l’Inra commente les résultats de la saison dernière : « Le semis réalisé le 29 octobre 2013, dans de bonnes conditions a permis une bonne levée. Les comptages de mi-novembre étant supérieurs à 260 plantes/m2 pour la majorité des variétés. Les conditions météo difficiles marquées par un excès d’eau hivernal suivi d’un printemps assez frais ont limité le développement d’une végétation déjà pénalisée par un reliquat azoté faible en sortie hiver (31 unités N/ha le 28/02/14). Dans ces conditions, la prévision du potentiel de rendement de l’essai était de 50 q/ha. Les blés étaient assez courts : d’une hauteur comprise entre 95 et 100 cm début juillet 2014, la variété Renan mesurait 115 cm en 2012. L’enherbement important a nécessité un arrachage manuel des renoncules, chardons, matricaires et vesces. Suite à l’hiver très doux nous avons noté une attaque précoce de rouille jaune dès le mois d’avril. En juin, nous avons eu une attaque tardive de Septoria tritici, mais pas de rouille brune en fin de cycle. Une seule variété a versé. Pour la 11e année, une analyse sanitaire des grains a été réalisée. Sur les 7 variétés échantillonnées, aucune présence significative de fusariose n’a été détectée. Ces résultats confirment que le risque de fusariose reste mineur en AB puisque le champignon n’a été observé qu’une seule année (2008) sur les 11 campagnes d’essais suivies. »

De bonnes valeurs boulangères

L’an dernier les essais Inra étaient à Pacé (35), sur une parcelle de limons profonds de l’EARL de la Mandardière. La parcelle d’essai est conduite sans fertilisation organique sur la culture, le précédent est un maïs ensilage qui suivait une prairie pâturée à dominante de légumineuse. La gestion des adventices se fait par la rotation et éventuellement par désherbage mécanique. Le suivi des essais est basé sur de nombreuses notations et comptages : levée, stade phénologique, maladies, compétitivité vis-à-vis des adventices, hauteur… « Ces essais s’inscrivent dans une démarche de définition des conditions d’expérimentation et de sélection les plus appropriées pour l’AB. Les critères de choix des lignées pour l’AB sont reconsidérés chaque année pour une évaluation efficace dès les stades précoces du processus de sélection, sachant que celui-ci dure 10 ans. Les  résultats sont encourageants et incitent à poursuivre ce travail puisque plusieurs nouvelles lignées affichent des valeurs boulangères intéressantes tout en présentant un gain de rendement significatif par rapport à la variété Renan, et désormais par rapport à Skerzzo et Hendrix, variétés inscrites en 2011 avec la mention AB. »  Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer