Dossiers

Anticiper le semis de maïs

12 réglages pour un semis réussi

Le réglage du semoir doit effectué avant le chantier de semis, pour être prêt à intervenir au moment opportun. Rappel des conseils de bonnes pratiques par Thierry Mounier, agriculteur à Plouguenast (22) et formateur agroéquipement à la MFR de Loudéac (22).

Thierry Mounier, formateur agroéquipement à la MFR de (Loudéac 22)
Thierry Mounier, formateur agroéquipement à la MFR de (Loudéac 22), installe les disques de distribution de maïs dans le semoir, une des premières étapes à la préparation du semoir.

Toute plante absente dans la ligne de semis est préjudiciable au rendement. Aussi, la précision lors du semis est un atout non négligeable pour la réussite de la culture. Densité, profondeur de semis, seront liées directement à l’utilisation du semoir. La répartition de la graine de façon régulière est directement dépendante du système de distribution du semoir, de l’ensemble soc/roue plombeuse et de la vitesse d’exécution du chantier. Une bonne raison pour s’attarder sur le réglage de ce semoir monograine, d’autant plus que les vérifications de réglages peuvent être faites sous le hangar, bien avant le chantier de semis de maïs. Ainsi, l’anticipation de ce travail de vérification permet d’être prêt à intervenir dans les parcelles dès que l’on approche de la date optimale, après la mi-avril en Bretagne, et le sol est ressuyé. Il conviendra alors de contrôler les réglages effectués au champ le jour du semis, à chaque changement de parcelle ou de semence. Carole David

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer