Ille-et-VilaineMachinisme et équipements

Saveurs au Gallo : Un outil internet pour circuits courts

C’est une nouveauté en Ille-et-Vilaine. Les produits mis en vente collectivement sur internet par les 14 producteurs de « Saveurs au Gallo » s’adressent non seulement aux consommateurs, mais aussi aux restaurateurs, aux commerces de proximité et à la restauration collective sur le Pays de Fougères.

« Le fait de regrouper notre offre permet aux professionnels d’avoir accès à une plus grande quantité de produits, avec une seule facturation », observe Annie Bertin, la présidente de l’association créée en juillet dernier qui compte aussi des membres de la société civile du Pays.

En bio ou durable

Produits laitiers, viandes de volaille, porc, bœuf, œufs, légumes, miel, pain… l’offre est large. « Les fermes sont en mode de production bio ou durable », précise Gwendal Evenou, chargé de mission. Dès aujourd’hui, les gens peuvent passer leurs commandes par internet sur le site de Saveurs au Gallo (www.saveursaugallo.fr). « Le consommateur choisit son lieu de distribution parmi les 12 répartis sur le territoire du Pays de Fougères. La liste des produits proposés apparaît, il n’a plus qu’à les sélectionner. Le paiement en ligne par carte bancaire va être possible. Il n’ y a pas d’abonnement. »

Depuis 2012, Écosolidaires, Pôle de développement de l’économie sociale et solidaire du Pays de Fougères, coordonne ce projet territorial visant le développement des circuits courts, soutenu par la Région Bretagne, le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, et le Pays. « L’intérêt est économique avec un maintien de valeur ajoutée sur le pays, mais aussi alimentaire. Il entend favoriser l’accès pour tous à une alimentation saine et de qualité nutritionnelle. Des formations ont été organisées à l’intention des cuisiniers de restauration collective », précise Pascal Dallé, administrateur Écosolidaires. Les 14 producteurs génèrent de l’emploi sur le territoire (25 ETP auxquels s’ajoutent les saisonniers). Des outils de transformation locaux pourraient à l’avenir être mis en place (éplucherie, mise sous vide de la viande…). Agnès Cussonneau

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer