Productions Agricoles

Nouveautés en taureaux limousins

La race limousine voit son catalogue de semences s’étoffer avec des nouveautés, des semences sexées et des gènes sans cornes.

La gamme de semences de taureaux de race limousine s’allonge en ce début d’année. Trois nouveautés sont à signaler chez Évolution. « Damona, avec pour pedigree Neuf et MicMac, est un taureau avec un très bon IFnais de 112, assurant des vêlages facilités par des veaux légers. En plus de cette qualité, le potentiel de production laitier est préservé, il est apprécié en élevage traditionnel. Dahair, autre nouveauté, ramène du volume sur les génisses, ainsi que de la longueur et de la taille. Son IFnais est de 101.

Il est issu de Idéal et de Safara et est à utiliser sur des femelles avec suffisamment de viande. Enfin, Day, taureau mixte au pedigree neutre, car sans insémination artificielle dans l’origine (Alf x Ouf), apporte de l’épaisseur et de l’arrondi de culotte. Il possède un index laitier de 122 », décrit Antoine Caullery, représentant Évolution.

D’autres confirment

Dans sa présentation, Antoine Caullery n’oublie pas de citer les taureaux qui confirment : « Armoric et Anecdote sont deux taureaux à génisses qui apportent satisfaction. Le premier donne des femelles faciles à vêler avec un bassin très ouvert. Le second amène du lait et des bêtes racées. Citons également Cameos, plutôt à positionner sur des animaux en développement, car il donne beaucoup de largeur de bassin. Son indice de développement musculaire est de 138, celui de développement squelettique de 93. Enfin, Azurri, avec une grosse ligne de dos est un taureau très calme, critère à prendre en compte. Son pedigree est très bon : Poséidon x Jazz. »

Les sexées et gènes sans cornes

Le sexage de la semence assure à l’éleveur le choix du futur produit : femelle sur les meilleures vaches et les génisses pour assurer le vêlage ou mâles sur les vaches moins intéressantes ou pour des accouplements mère à taureaux. « Chatelain est un taureau à suivre avec des semences sexées femelles. Son gros intérêt réside dans son index fertilité de 111. Il assure des vaches lourdes, fertiles et bien suitées.

Comte, autre taureau disponible en semences sexées mâles, produit des jeunes bovins lourds avec une bonne épaule et un bon filet. Concernant le gène “sans cornes”, Gunadark-Po possède le critère de façon hétérozygote, c’est-à-dire que sa descendance aura une chance sur deux de ne pas développer de cornes. C’est un gène dominant qui pourra permettre de retrouver des animaux sans cornes dans les générations suivantes. Malheureusement, ce taureau est mort suite à un accident : seulement une dizaine de doses restent disponibles », conclut le responsable. Fanch Paranthoën

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer