Ille-et-VilainePolitique et Syndicalisme

Beau succès pour la Fête de l’agriculture version Guichen

Comme à Luitré l’an passé, la Fête de l’agriculture 2014 a attiré la foule, venue découvrir, regarder, participer… aux nombreuses activités proposées par les JA des cantons de Guichen et Bruz.

Dimanche dernier à Guichen, à 20 km au sud de Rennes, près de 18 000 personnes ont participé en famille à la Fête de l’agriculture organisée par les JA (Jeunes Agriculteurs). Comme à l’accoutumée, la foule était dense autour du Moiss Batt Cross où les téméraires concurrents ont mis les gaz dans une ambiance musicale et poussiéreuse. Plus studieux, les 21 conducteurs de charrues ont tracé leurs sillons bien droits sur une parcelle dédiée à la 61e Finale de labours. Les vainqueurs participeront ce week-end à la Finale régionale, à Gorron en Mayenne.

La journée avait commencé par la Messe des laboureurs en présence de Monseigneur d’Ornellas, l’archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo. La veille au soir, les JA avaient concocté un programme enrichi pour la deuxième édition de leur « soirée festive », proposant une Zumba Party en plein air, un Moiss Batt Cross nocturne, un concert du groupe Chaud Shot et un feu d’artifice pour finir en beauté. Plus de 4000 personnes s’étaient déplacées à la soirée. L’année prochaine, la Semaine de l’agriculture se tiendra sur le canton d’Antrain et accueillera la Finale régionale de labours. Un beau challenge à l’horizon.

Capter l’attention des consommateurs

« La Semaine de l’agriculture est un moment fort pour communiquer sur notre métier et valoriser notre agriculture auprès des consommateurs. Car au final, ce sont eux qui dessinent nos modèles », a rappelé Freddy Faucheux, président de JA Ille-et-Vilaine, syndicat qui rassemble 600 jeunes adhérents. Président de la Chambre d’agriculture 35, Marcel Denieul a salué le travail mené par les équipes locales, soudées. « Les groupes sont une dimension importante dans la vie des agriculteurs pour échanger, évoluer. J’émets le vœu que la dynamique engagée sur ces cantons puisse perdurer. »

Extrait de palmarès de la 61e Finale de labours

À plat :

  1. Frédéric Renard, St-Coulomb
  2. Guillaume Geffroy, La Mézière
  3. Allain guillaume Franck, Miniac-Morvan
  4. Emmanuel Pichoux, Iffendic
  5. Sylvain Morel, Pancé
  6. Anthony Bouget, St-Médard s/Ille

En planches :

  1. Fabrice Gaudin, St-Père-Marc-en-Poulet
  2. Maxime Lemarchand, Trévérien
  3. Ludovic Caresmel, Irodouer

Lourdeur administrative

Collant avec la rentrée syndicale, la Fête de l’agriculture est aussi l’occasion de rappeler les préoccupations professionnelles du moment. Avec en tête les contraintes administratives. « En septembre, nous allons participer à la signature de la Charte de la transmission, où chacune de nos organisations agricoles va s’engager à rendre l’accompagnement des jeunes le plus simple possible. Nous aimerions que les services de l’État en fassent de même », note Freddy Faucheux. Autres chantiers pour le syndicat : le dossier de la reconnaissance des agriculteurs professionnels et la préparation de la Session nationale installation qui aura lieu à Saint-Malo en 2015.

Manque de prix en lait

En tant que président de la FDSEA 35, Loïc Guines est revenu sur le contexte laitier. « Tous les espoirs sont permis pour les producteurs qui ont été freinés pendant 30 ans, mais nous sommes interrogatifs quant au positionnement des transformateurs. Nous sommes le pays en Europe où les éleveurs sont payés le moins cher, sans disponibilités de volumes par rapport à nos voisins. » De son côté, Jean-Louis Tourenne, président du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, souhaiterait voir un retour de la régulation des prix agricoles. « Au vu des aléas, des tensions internationales, de la volatilité qui pèsent sur l’agriculture, cette dernière ne peut être entièrement libérale. »
Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer